Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 07:50

 

Le connétable Raimer -sénéchal était un titre uniquement protocolaire- regarda passer en vrombissant loin au dessus de sa tête une salve de missiles qui s'abattit avec fracas sur les murs du Palais Doré, trois-cent mètres plus loin. L'édifice disparu dans un nuage de poussière, tandis qu'une nouvelle salve faisait vibrer l'air au-dessus de lui. Il tourna la tête à droite et à gauche, constata que les Dark Angels prenaient bien position comme il en avait été décidé durant la préparation de l'attaque, et se rassura. Il craignait jusqu'au dernier moment un retard ou une « erreur » quelconque. Malgré sa confiance de façade, il n'était pas tout à fait sûr de la sincérité de son allié après que celui-ci eut accepté son offre d'assistance autant à contre-coeur. Mais dans l'immédiat, tout semblait se dérouler comme prévu, ce qui l'apaisa quelque peu. Peut être finalement le Grand Maître Gabriel était-il en tout point sincère ?

 

Sincère ou pas, le templier éprouvait tout de même une certaine sympathie pour un commandant aussi jeune et un stratège aussi talentueux. Raimer n'était pas né de la dernière pluie et il se serait attendu à diriger la mise au point de leur assaut, mais il en avait été tout autrement : à peine était-il entré dans la salle de contrôle des opérations que le Dark Angel lui avait fourni un plan minutieusement préparé, planifié dans ses moindres détails, et auquel il n'avait pour tout dire rien à ajouter, contester ou modifier. Il était tout simplement bluffé !

 

Le connétable, qui tenait le timing à l'oeil s'aperçut qu'il était temps pour lui maintenant de rejoindre ses troupes et fit demi-tour, redescendant le monticule de gravas qu'il avait escaladé pour trouver un abri et observer le déroulement du tir d'artillerie. Il se remémora rapidement les différentes phases de ce plan si bien conçu. En fait, l'assaut consistait en une double diversion : les rapports montraient que les xenos comptaient sur les défenses de leurs portes principales pour repousser tout assaillant, en conséquence de quoi ils n'avaient pas renforcé ce secteur de barricades particulières. Ils avaient plutôt massés leurs troupes sur les accès secondaires afin d'y contre-carrer toute offensive. Aussi les Dark Angels allaient-ils mener plusieurs assauts appuyés sur ces secteurs afin de concentrer l'attention de l'ennemi sur ces points précis. Puis huit minutes plus tard, les Black Templars passeraient à leur tour à l'attaque sur la porte principale, avec pour mission si possible de l'enlever, du moins de représenter la menace la plus grave possible afin que l'ennemi croit y voir l'attaque principale. Car là encore il ne s'agissait que de diversion. L'adversaire soustrairait certainement des troupes des derniers secteurs non attaqués, et les Dark Angels regrouperaient alors toutes leurs forces -moins quelques éléments engagés pour maintenir le maximum d'ennemis sur leurs premières positions- et frapperaient le coup décisif dans l'un de ces secteurs que l'on espérait trouver dégarni.

 

Raimer toutefois comptait bien sur ses Black Templars pour percer les défenses des xenos et s'enfoncer profondément dans le Palais, à la recherche de la Voix, ce dieu mystérieux qui avait asservi toute une race extraterrestre et un système entier, et dont il avait eu écho malgré les destructions opérées dans les « temples » des trois autres planètes. Il rejoignit ses unités, stationnées en contrebas, dans un cratère géant laissé au beau milieu d'un quartier résidentiel par les impacts d'une salve d'artillerie de marine. Sous le regard attentif du Réclusiarque Amaranth, le Champion de l'Empereur Korbinian rappelait à ses frères, agenouillés devant lui, les voeux qu'ils avaient prêtés lors de leur initiation, comme le voulait la coutume. Les formes trapues et robustes de trois Dreadnought se tenait derrière lui comme une garde d'honneur. Raimer rejoignit ses propres Frères d'Epée Terminator et écouta la fin du sermon du champion. Après une courte bénédiction délivrée par Amaranth, les croisés montèrent dans leurs véhicules d'assaut.

 

Sa croisade ne comptait qu'une centaine de Marines, mais son équipement lourd était considérable : sept chars Land Raider, dont trois de la version Crusader, trois Dreadnought, autant de Predator et deux Vindicators, à quoi venaient encore s'ajouter une demie-douzaine de transports plus légers, autant de Land Speeders et pour finir deux douzaines de motos. Le tout en faisait une formation d'assaut redoutable, laquelle s'ébranla à l'heure H+8 minutes en direction de la porte du Palais Doré.

 

Quelques minutes plus tard, ses éléments de tête étaient engagés par les défenses mais les tirs ne causèrent pas de gros dommages. Du moins, l'un d'entre eux parvint à décheniller le « Fléau des Infidèles », dont l'escouade embarquée se rua hors du Land Raider et chargea sur les cent-cinquante mètres restant à pied. Les Devastators Dark Angels saturaient de tirs toutes les canonnières ou embrasures, et bientôt les Vindicators écrasèrent les deux portes blindées sous leurs terribles obus. La brèche était ouverte, et les Black Templars s'y engouffrèrent en hurlant leur haine des xenos.

 

Sitôt débarqués, ils furent pris à parti par des systèmes automatisés et des défenseurs xenos qui tentèrent vainement de s'accrocher au terrain. Malgré quelques pertes, Raimer et ses hommes exterminèrent les premières lignes et établirent un solide périmètre de sécurité. Le Connétable regarda l'horologium intégrée à son casque et constata que depuis deux minutes les Dark Angels s'étaient désengagés et se regroupaient. Ils lanceraient leur nouvelle attaque dans quatre minutes. Celle des Black Templars, avance comprise, n'avait pas duré plus de quinze.

 

-Préparez-vous à recevoir l'ennemi. Repoussez-le, et poursuivez-le !

 

Le Connétable profita des derniers instants de calme qui restaient pour mettre à jour les données tactiques, en particulier la carte du palais, puis relaya ses informations jusqu'au Damoclès des Dark Angels qui centralisait les informations et renvoyaient à chacun des deux groupes un plan précis des installations et situations.

 

Soudain, un tir surgi de nulle part atteignit un des Frères de bataille. Son armure se décomposa autour de l'impact et fut traversée comme s'il ne s'agissait que d'une vulgaire feuille de papier. Le Black Templar s'effondra, le poumon droit perforé. Plusieurs autres tirs fusèrent sans qu'il soit possible de détecter d'où ils étaient partis.

 

-Franc-tireurs ! Hurla Raimer. Abritez-vous !

 

Il ordonna un tir de suppression. Des milliers de bolts crachés par des centaines de bouches à feu criblèrent tout le décor environnant, et quelques formes mal définies chutèrent au sol dans des gerbes de sang.

 

Des hordes de chiens étranges surgirent alors de partout, et aussitôt apparurent de nombreux guerriers xenos. La tuerie commença.

 

Les bêtes furent toutes massacrées avant d'avoir atteint les lignes impériales, mais le duel de tir paraissait pouvoir durer une éternité, car l'ennemi s'était bien retranché. Raimer regarda l'heure : H+34. Les Dark Angels avaient enfin porté le coup fatal, et il n'était plus nécessaire de rester sur place à maintenir l'ennemi.

 

-Black Templars, avec moi ! A la charge ! Sus à l'ennemi !

 

Dans un cri jailli de cent poitrines, les croisés s'élancèrent comme un seul, et se ruèrent sur les positions adverses. Les Land Raiders écrasèrent tout de leurs chenilles, fournissant un tir de couverture des plus efficaces. Les xenos, qui ne s'y attendaient pas, furent pris totalement par surprise.

 

Raimer et sa garde rapprochée se jetèrent sur une position défendue par un petit groupe d'ennemis. Ils n'en firent qu'une bouchée. Le Connétable écrasa de son marteau deux adversaires, et poursuivit sa course en avant avec ses hommes. Partout, les Black Templars débordaient leurs opposants, les massacrant dans de violents corps à corps, dans lesquels la constitution chétive des xenos n'était que très partiellement contrebalancée par leur avance technologique. Bientôt, les blindés s'ouvrirent un chemin dans les décombres et établirent un nouveau périmètre de sécurité dans les jardins, protégeant la brèche qui leur servirait de sortie.

 

Le connétable prit le temps de souffler quelques instants, puis sépara sa force en deux, prenant la tête de la première, confiant la suivante à Korbinian, puis ils partirent chacun de leur côté dans un secteur différent.

 

Le connétable et son groupe progressaient depuis deux ou trois minutes quand ils tombèrent dans une embuscade. L'ennemi paraissait pouvoir se rendre indétectable aux auspex, et ils mirent hors de combat trois frères dès les premiers instants. La réponse des Templiers ne se fit pas attendre et ceux-ci répliquèrent par un nouveau tir de suppression qui tua deux agresseurs. Mais combien y'en avait-il ?

 

Raimer avisa une porte au fond du couloir dans lequel ils étaient pris à parti, et au pas de charge ils se dirigèrent vers celle-ci. Ils pénétrèrent dans une vaste salle et une arme automatique se mit à déchaîner sa fureur vers eux. À grands renforts de grenades, les croisés firent taire la position. Puis ils se remirent en route et détruisirent un second barrage dans un couloir voisin. Les défenseurs parvinrent à s'enfuir, et ils les poursuivirent en traversant plusieurs pièces avant de les rejoindre et les exterminer. Il fit marquer une nouvelle pause, mit de nouveau à jour ses données avec celle des Dark Angels, puis reparti de l'avant.

 

Toutefois, il ralentit le pas et demanda à ses hommes de prendre beaucoup plus de précautions. Puis, il prévint Korbinian d'en faire autant. Ce dernier acquiesça, et lui répondit qu'il était également du même avis que lui : tout cela sentait le traquenard à plein nez. Raimer se méfiait et pour cause : il se serait attendu à plus d'opposition. Il avait la désagréable impression d'être « guidé », et c'était en général synonyme de piège...

 

 

 

H+26. L'heure était venu de porter le coup décisif et d'enfin tirer vengeance de Quatre. Là-haut, en orbite, une dizaine de Terminators, engoncés dans leurs lourdes armures blanc os, attendaient dans la chambre de téléportation du Winged Vengeance de recevoir les coordonnées de saut pour ouvrir la voie aux Dark Angels.

 

-Escouade Nathaniel, à vous de jouer !

 

Le sergent scout accusa réception, infiltré loin là-bas à l'intérieur des murs à la faveur des premières diversions, et Gabriel pouvait presque le voir appuyer sur le bouton de la balise de téléportation, commander à son escouade de se dégager, et courir vers de nouvelles positions de combat pour ouvrir le feu sur l'ennemi retranché derrière sa barricade tant il avait pensé cette opération dans tous ses détails.

 

-Frères ! En avant ! Et par le Lion, balayez-moi cette racaille xenos !

 

Aussitôt, la colonne de Rhinos démarra dans un grondement de moteur formidable et, le Predator Caliban's Blade en tête, se dirigèrent tout droit vers la poterne qui était leur objectif. Gabriel, qui pour une fois avait abandonné ses réacteurs dorsaux, dirigeait la manoeuvre depuis le Razorback de son escouade de commandement, le « Magna Veritas ».

 

Sans surprise, ils atteignirent l'objectif sans être arrêté par l'opposition, balayée qu'elle avait été par la frappe en profondeur des escouades Antigonos et Séleucos. Une charge à fusion plus tard, la porte n'existait plus. Les blindés pénétrèrent à l'intérieur, se déployèrent dans une grande cour en se couvrant mutuellement. Les Dark Angels débarquèrent de leurs transports et envahirent le palais à leur tour.

 

-Gabriel à Severian, repliez-vous sur le point alpha, appliquez la phase 2, tenez la ligne ! Nous sécurisons l'objectif avant d'infiltrer le Palais. A vous.

 

-Severian à Gabriel. Message reçu. Faisons mouvement vers le point alpha. Severian terminé.

 

A présent que Severian redéployait les escouade cinq, six, neuf et dix de la compagnie en vue d'établir un solide corridor de retraite protégé des contre-attaques adverses, la vitesse était la clef. Les forces ennemies ne seraient plus maintenus en plusieurs points par les unités de diversion, et les retranchements de siège n'étaient plus défendus que par les systèmes automatisés. Ses unités de la Ravenwing assureraient la défense active mais Gabriel doutait qu'ils puissent, malgré leur maîtrise et leur expérience, réussir à contenir toutes les forces assaillantes qui tenteraient de reprendre le palais et les empêcher de mener à bien la mission.

 

Le Grand Maître scinda sa force d'assaut en trois groupes, deux emmenés par une escouade de la Deathwing, qui devrait capturer zéro-zéro-un et le rapatrier aussitôt, la dernière menée par lui-même et son escouade de commandement. Il conservait en réserve deux autres escouades de Terminator, qui eux aussi maintenant attendaient le signal du saut que leur enverrait les balises des commandants de groupes. Vingt terminators ne seraient pas de trop pour capturer le Déchu le plus dangereux de tous.

 

Les trois groupes se mirent aussitôt en marche et pénétrèrent dans un labyrinthe de couloirs et de salles. Les premières barricades et positions retranchées furent enlevées assez facilement, mais à mesure que les Dark Angels s'enfonçaient à l'intérieur, la résistance se fit plus âpre. Une dizaine d'Astartes étaient déjà mis hors de combat à des degrés divers, et la Troisième Compagnie déplorait trois morts après un quart d'heure de progression.

 

Gabriel s'arrêta à un carrefour où se croisaient à angle droit deux couloirs. Ils étaient bâtis dans du marbre d'un grain fin, et moulurés de stucs ciselés avec soin. De l'ambre relevait les bas reliefs, lesquels représentaient des scènes plus ou moins ésotériques. Pas le temps de se pencher sur la question. Il mit à jour les données tactiques, demanda au Damoclès comment progressaient les Black Templars, et jeta un coup d'oeil à droite et à gauche pour inspecter sommairement l'intersection. Personne. Pour une fois ! Le Grand Maître s'élança droit devant lui, mais il n'avait pas passé l'intersection que trois tirs d'énergie percèrent le mur derrière lui. Ce couloir était pourtant désert !

 

Gabriel ordonna à ses hommes de rester sur leurs positions et demanda si l'auspex avait un signal quelconque. La réponse fut négative. Il comprit que l'ennemi disposait de moyens de camouflage puissants. Certainement étaient-ce des troupes d'élite de la Voix.

 

-Pas le temps de finasser, fit-il en se saisissant d'une, puis deux, puis trois grenades. Il les lia entre elles avec un morceau de tenture qu'il arracha à une tapisserie proche, et arma l'une des charges avant de la lancer à bout de bras à travers le couloir adjacent. Une déflagration puissante. Ses hommes et lui traversèrent sans plus de mal une zone complètement dévastée.

 

Ils surgirent dans ce qui semblait être un hall de réception, un espace vaste et haut de l'équivalent de plusieurs étages, qui paraissaient desservis par des galeries. Du marbre, toujours, on eu pu croire que l'ensemble avait été taillé directement dans une mine de marbre. De nombreux flambeaux rehaussaient la beauté des décors, projetant alternativement ombres et lumières sur les volutes d'or, d'argent et d'ivoire magnifiquement polies, le sol était pavé d'une mosaïque d'une finesse avoisinant le millimètre. Mais la splendeur du spectacle ne retint pas l'oeil professionnel de Gabriel. Là haut voletaient des xenos ailés porteurs de différentes armes de tirs ou de mêlée. Quelques Frères de bataille le dépassèrent pour se mettre à couvert en courant, afin de couvrir le passage. Plusieurs rafales d'armes lourdes, dissimulées au premier niveau tentèrent de les cueillir, Frère Kelsus tomba percé d'une plaie béante au côté. Les volants s'abattirent sur eux. Mais ce fut sans mal qu'un sévère tir de couverture permit de les tenir à distance pendant que les quelques Astartes entrés refluaient vers le coude du couloir, tirant à eux la dépouille. Tandis que frère Gideon se penchait sur lui pour prélever ses glandes progénoïdes, Gabriel détailla la situation. La position était forte et bien établie, en venir à bout sans l'aide d'un des deux Dreadnoughts de la Compagnie ne serait pas une mince affaire. Malheureusement, la hauteur des plafonds n'avaient pas été calculée pour laisser passer de tels engins aussi faudrait-il faire sans.

 

-Escouade Kandaran, arrosez-moi tout ça, occupez-les pendant que nous cherchons à dégager le passage. Les autres avec moi.

 

Accompagné de son escouade de commandement et de l'escouade du Sergent Clostermann, Gabriel remonta au pas de charge le couloir, et désigna un endroit qui lui paraissait convenir. Les auspex ne détectaient rien alentour.

 

-Frère Barral, ouvrez-moi ce mur.

 

Le Dark Angel s'approcha, arma son fuseur et une boule de feu jaillit pour désintégrer le mur face à lui. Gabriel s'engouffra dans la brèche ainsi crée, et continua de même jusqu'à parvenir, estimait-il, à hauteur de la barricade ennemie. Les Astartes se mirent en position, puis Barral fit feu une dernière fois. Un large pan de mur fut volatilisé, et des grenades à fragmentation volèrent au travers du trou. Elles firent un carnage parmi les défenseurs. Ceux qui n'eurent pas la chance de succomber à ce moment furent taillés en pièce par la charge de l'escouade Bethor, Gabriel en tête. Les xenos volants, trop surpris, n'eurent pas le temps d'intervenir et s'égaillèrent sans demander leur reste par les nombreuses portes qui donnaient sur les galeries supérieures. Quelques uns toutefois furent happés par les rafales de l'escouade Kandaran, tandis qu'il rejoignait le reste du groupe. Leurs cadavres s'écrasèrent avec des bruits sourds sur le sol, faisant sauter de nombreux tessons de la mosaïque.

 

Les Dark Angels montèrent et sécurisèrent les différents couloirs qui amenaient sur le hall. Gabriel fit un rapide relevé des couloirs qu'il envoya au Damoclès, et se fit transmettre l'état de ses autres groupes d'assaut. Visiblement, d'après les rapports qu'ils lui transmirent, leur progression à eux aussi était difficile. L'ennemi vendait chèrement sa peau. Severian en revanche était surpris du peu d'agressivité des aliens. C'était donc synonyme de renforts importants au devant : tous les efforts étaient concentrés sur le Palais et la défense de la Voix.

 

-Qu'en est-il des Black Templars ?

 

-Apparamment ils ne sont pas confrontés à la même résistance que nous, répondit frère Rammiel depuis le Damoclès. Leur avance est plus rapide et leurs rapports font état d'une opposition plus éparse.

 

La communication fut interrompue par l'un des hommes de Gabriel, qui cria :

 

-Hostiles en approche !

 

L'ennemi contre-attaquait. Gabriel sauta se mettre à couvert, tel un chasseur guettant sa proie pour surgir au bon moment et la tuer avant qu'elle ne réalise qu'il est sur lui.

 

-Faites dire aux sergents Séleucos et Antigonos d'accélérer, quelqu'en soit le coût. Il ne faut pas perdre plus de temps ! ordonna-t-il au Damoclès par le canal de commandement.

 

L'ennemi arrivait de partout. Dans chaque couloir, de chaque position défendue par les Dark Angels montait progressivement le staccato des bolters. Les projectiles fusaient et déchiquetaient tout ce qui avait le malheur de se trouver sur leurs trajectoires. La contre-attaque adverse était vouée à l'échec.

 

-Ils tentent de nous repousser, lança Gabriel pour galvaniser ses hommes, mais ils se briseront sur notre défense de feu et d'acier ! Dark Angels, ne faiblissez pas ! Tuez ! Tuez ! Au nom de l'Empereur, exterminez-les tous !

 

Gabriel encourageait ses hommes, et fit lui-même le coup de feu avec Redemptor, son bolter-fuseur. Toutefois, l'attaque était si féroce que certains adversaires parvinrent au contact et engagèrent les Astartes au corps à corps. Les couteaux de combat faisaient office de canifs face aux longues piques d'énergie que maniaient les Xenos.

 

-Dark Angels ! Montrez-leur la force de la Première Légion ! Montrez-leur et exterminez-les !

 

Gabriel se jeta dans la mêlée. Il esquiva une première attaque et abattit son gantelet blindé en une terrible manchette qui brisa les frêles cervicales d'un premier alien. Absolution para un deuxième, puis un troisième coup, et, trouvant une faille dans la garde adverse, empala un second xenos. Un troisième succomba, largement ouvert depuis l'épaule jusqu'à la hanche. Bethor, Gideon et le reste de son escouade éventraient l'ennemi à tour de bras avec leurs épées tronçonneuses. La dizaine de combattants qui avaient réussi à atteindre la ligne impériale furent occis en quelques instants.

 

-Vous marquerez deux jours de pénitence pour avoir laissé l'adversaire vous engagez, dit Gabriel à l'adresse des deux Dark Angels fautifs. Vous avez mis la ligne en péril, et donc tous vos frères par la même occasion. Et estimez-vous heureux de pouvoir encore marquer ces deux jours !

 

Les incriminés baissèrent la tête en silence. La punition était juste et méritée.

 

-Escouades Kandaran, Clostermann et Bethor : on reprend la progression ! En avant !

 

Le groupe se remit en route. Gabriel ouvrait la marche lui-même et menait un train d'enfer. Mais la résistance était de plus en plus farouche et malgré l'élan qu'il insufflait, ils n'arrivaient pas à progresser plus vite. Cela faisait près d'une heure que les Dark Angels s'étaient engouffrés par la poterne et les gains de terrain se faisaient de plus en plus laborieusement. La vitesse était la clef, et les choses n'en devenaient que passablement plus compliquées.

 

-Gabriel à Damoclès. Qu'en est-il des Black Templars ?

 

-Damoclès à Gabriel. Raimer et ses hommes ont pénétrés loin dans le complexe, sans grande résistance visiblement. Nous avons capté il y a dix minutes une communication selon laquelle ils commencent même à redouter un piège.

 

Soudain, Gabriel comprit. Oh non, il ne s'agissait pas d'un piège. Bien au contraire : Cypher, se sachant condamner, était tout simplement en train d'amener les croisés de Raimer à lui.

 

Il ne fallut que quelques minutes pour qu'il eu la confirmation de sa sinistre intuition :

 

-Damoclès à Gabriel. Les Black Templars échangent des communications agitées depuis quelques instants. Il serait question d'un Astartes non-identifié. Attendez ! Il y a du nouveau : Raimer vient d'ordonner le désengagement à ses groupes d'assaut !

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 17:45

Des nouvelles de Gabriel !


J'ai fini le travail des métaux. Demain on s'attaquera aux couleurs et au noir qu'il reste à éclaircir, ainsi qu'au socle, ce grand oublié de ma peinture...

Les contrastes ont sur certaines photos été mangé par le flash pour pallier à la sous exposition chronique de mes photos. Il va falloir que je me trouve un vrai spot digne de ce nom pour éclairer les photos de Gabriel achevé.

Enfin, assez parlé ; les photos :

Gabriel en cours 8

Gabriel en cours 10

Gabriel en cours 9

Gabriel en cours 11Gabriel en cours 12Gabriel en cours 13

Gabriel en cours 14Gabriel en cours 15Gabriel en cours 16Gabriel en cours 17

-MFT-

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 21:57

Et voilà je me suis mis à la conception de Gabriel. Là aussi le travail fut important : j'ai dû sculpter le bras gauche entre l'épaule et la coudière, couper, couper et recouper poignets, bras et jointures pour les reconfigurer, mastiquer au GS, éliminer une partie de la ceinture du torse, tailler dans le vif de la pièce principale (jambes et dos d'une seule pièce) pour faire pivoter le torse de Gabriel de quelques millimètres, resculpter des cordelettes et les pans de la toge s'ouvrant sur le torse, et j'en oublie certainement. Le tout pour donner la figurine que je vous présente aujourd'hui, toujours en cours de peinture :

 

Gabriel en cours 6

Gabriel en cours 5

Gabriel en cours 4

Gabriel en cours 3

Gabriel en cours 1

Gabriel en cours 7

 

J'espère avoir fini ce week end. On verra bien !

 

Après, de nouveaux vétérans devraient suivre !

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 13:05

Et voilà un petit Watcher-in-the-dark maison ! Il servira de porte-flingue pour Gabriel. Il a fallu du coup que je bricole un bolter-

fuseur.

 

C'est ma première figurine réalisée entièrement en green stuff, soyez indulgent !

DSCF2641

DSCF2644

DSCF2642

 

-MFT- 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 13:13

 

W40K V5,5

 

Préliminaire : le fonctionnement du jeu :

 

Le jeu réutilise les règles de W40K mais y adapte 3 changements majeurs :

  • Activation d'unité

  • Points d'action d'unité

  • Actions des unités

 

 

L'idée principale de ces changements est la suivante : promouvoir un jeu plus souple, incorporant un panel d'action/réaction plus importants que la V5, tout en évitant d'alourdir les mécanismes du jeu et de le ralentir.

 

1- Activation des unités

 

Le premier des grands changements de cette version alternative : vos unités ne font rien automatiquement, elles doivent être activées. Ceci s'effectue lors de la phase d'activation, qui précède les trois phases classiques du jeu : mouvement, tir, charge.

 

Il y a deux moyens d'activer les unités : par un commandant ou alors par initiative. Il est impératif de respecter cet ordre : aucune unité ne peut être activée par initiative tant que la phase d'activation par les commandants n'est pas achevée. Il est recommandé de placer un petit marqueur à côté de l'unité pour indiquer si elle a été activée ou non.

 

A_ L'activation par les commandants

 

Tout personnage comptant comme un choix QG et utilisant l'un des emplacements du schéma d'armée de QG est désigné comme commandant (donc les Prêtres et Technogures de la Garde Impériale ne sont pas des considérés comme des commandants). Attention il ne peut s'agir que d'un seul personnage, pas de leur suite. Lorsque le commandantest tué, ses capacités sont perdues. Il n'est cependant pas nécessaire qu'il soit obligatoirement un personnage indépendant : un Prince Tyranide par exemple est considéré comme commandant.Cette promotion est automatique pour chaque personnage répondant aux critères cités plus haut et n'engendre pas de coût en point.

 

Les commandants doivent au début du tour de joueur effectuer un test de commandement : c'est le jet de commandement. La différence entre le résultat du jet et la caractéristique de commandement du personnage indique le nombre de points de commandement qu'ils obtiennent.

Exemple : Severian, Chapelain-Investigateur, effectue son jet de commandement et obtient 7. Comme sa caractéristique de commandement est de 10, il obtient donc trois points de commandant.

 

En outre, certains commandants sont plus efficients que d'autres car c'est justement leur rôle dans la bataille de donner les ordres et de coordonner leurs troupes. Ce sont les officiers. Est considérée comme officier tout personnage dont le descriptif le décrit comme un général, une unité de commandement tactique, par exemple : Capitaines et Maîtres de Chapitre Space Marine, Commandant de Compagnie et Lieutenants de la Garde Impériale, Autarque Eldar, Voïvode Eldar Noir, Prince Tyranide etc...

Les officiers doublent le nombre de points de commandement qu'ils obtiennent et peuvent relancer un de leurs jets de commandement par partie.

Exemple : Gabriel, Maître de Compagnie Dark Angel, effectue un jet de commandement et fait 9. Dans la mesure où il a une caractéristique de commandement de 10, il obtient 1 point de commandement. Comme c'est un officier, ces points obtenus sont doublés, il se retrouve donc avec 2 points de commandement. Or, il se trouve dans une situation délicate et décide d'utiliser sa relance unique. Son nouveau jet fait 7, ce qui est plus satisfaisant car il obtient 6 points de commandement.

 

Les points de commandement peuvent être utilisés de deux manières : ils peuvent activer une unité, ou accorder un point d'action supplémentaire à une unité.

 

La première possibilité est d'activer une unité. Activer une unité coûte un point, elle reçoit automatiquement 3 points d'action et l'unité pourra alors réaliser ses actions.

 

La seconde est de transformer ce point de commandement en point d'action pour l'unité. Le joueur peut décider de garder des points de commandement en réserve et de ne pas activer autant d'unité qu'il a de point. Une fois les activations par initiative effectuées, il peut affecter des points de commandement à certaines unités, qui comptent alors comme des points d'action supplémentaire. Elle pourra réaliser des actions plus difficiles et plus coûteuse en points d'action. Il est possible d'attribuer un ou plusieurs points d'action à une unité qui n'a pas réussi à s'activer.

Exemple : Le joueur Dark Angel dispose donc au total de 9 points de commandement. Il décide d'activer 6 de ses 10 unités, capitalisant 3 points et comptant sur les autres pour qu'elles s'activent elles-mêmes. A la fin de la phase d'activation, 3 de ses unités seulement sont activées. Il attribue alors un point supplémentaire à l'une de ses unités et utilise les deux restants pour activer l'unité inerte en lui conférant deux points d'action.

 

B_ L'activation par l'initiative.

 

Chaque escouade peut tenter dans cette seconde phase préliminaire de s'activer elle-même. Pour cela, la figurine qui a la caractéristique de commandement la plus élevée de l'escouade fait un test de commandement. S'il est réussi, l'unité dispose de 3 points d'action. Si ce n'est pas le cas, elle n'en a aucun.

Exemple : A la fin de la phase d'activation du joueur Dark Angel, 3 de ses unités seulement sont activées. Il attribue alors un point supplémentaire à l'une de ses unités et utilise les deux restants pour activer l'unité inerte en lui conférant deux points d'action.

 

Remarque importante : si l'unité est soumise à un jet qui détermine sa capacité à agir normalement dans une bataille de W40K, comme la vue spirituelledes Gardes ou Seigneurs Fantômes, ou le blocage mental des serviteurs, cette règle doit être appliquée avant même le début de la phase d'activation et un test raté signifie qu'il ne sera pas possible d'activer d'aucune manière l'unité en question.

 

C_ Les Personnages Indépendants

 

Les Personnages Indépendants comptent comme des unités à part entière tant qu'ils n'ont pas rejoint une autre unité. Ils doivent s'activer de la même manière que les autres.

Lorsqu'ils rejoignent une unité, le jet de commandement prend en compte la caractéristique de commandement la plus élevée (généralement la leur).

 

D_ Les véhicules

 

Il ne vous aura pas échappé que les véhicules ne disposent pas d'une caractéristique de commandement. Aussi le tableau suivant remédie-t-il à ce problème. La valeur de commandement est déterminée par la valeur du blindage frontal du véhicule :

 

 

Bl av 10-11

Cdt 10 (ces véhicules servent souvent à la reconnaissance et sont confiés à des têtes brûlées).

Bl av 12-13

Cdt 8 (ces véhicules sont moyennement blindés et fréquemment employés sur le champ de bataille)

Bl av 14

Cdt 9 (ces véhicules lourds sont rares et confiés à des équipages bien entraînés

 

E_ Les transports assignés

 

Tout véhicule de transport sélectionné dans la rubrique « transport assignés » est activé en même temps que l'unité à laquelle il est assigné, et qu'il éventuellement transporte, par le même jet de commandement. Il reçoit le même nombre de points d'action, mais agit pour le reste de manière totalement indépendante.

 

Si le transport doit embarquer une unité différente de celle à laquelle il est habituellement assigné, il est temporairement activé par l'unité qu'il embarque, et ce jusqu'à la fin du tour ou l'unité a débarqué. Il relève alors à nouveau de son unité assignée.

 

Les véhicules de transport, même lorsqu'ils peuvent être assignés à une unité sur la liste d'armée, mais dont le profil se trouve dans une catégorie différente de la rubrique « transports assignés », ne sont pas considérés comme assignés pour leur activation et leur action. En revanche ils continuent de ne pas tenir de place dans le schéma d'armée. Ils devront être activés normalement, sauf s'ils transportent une unité. Dans ce cas, le jet de commandement est effectué sur la valeur de commandement la plus haute, comme si le véhicule ou l'unité étaient assimilés à des personnages indépendants.

 

Une fois cette phase d'activation achevée, les phases classiques commencent, durant lesquelles les unités utilisent leurs points d'action. Il n'est possible d'effectuer qu'une action par phase (mais de dépenser plusieurs points pour la réaliser, évidemment).

 

F_ Activation et corps à corps.

 

Les unités déjà engagées dans un corps à corps au début du tour n'ont pas besoin (et pour cause de s'activer) et combattent normalement durant la phase d'assaut. Tout commandant engagé dans un combat peut néanmoins effectuer son jet de commandement. On considère en effet que ces personnages ne sont pas des commandants pour rien et que leurs capacités de concentration sont suffisantes pour leur permettre de donner leurs ordres. Ils subissent cependant une pénalité de -2 à leur caractéristique de Commandement tant qu'ils sont engagés dans le corps à corps. Il en va de même pour toute capacité psychique.

 

2-Les actions de l'infanterie

NB : on a indiqué à chaque fois l'action standard disponible à toute unité selon les règles de W40K V5.

 

A-Phase de mouvement

 

Mouvement normal = 1pt : l'unité se déplace normalement, selon les règles de W40K et les éventuelles règles qu'elles pourraient suivre, comme lent et méthodique.

Sprint = 2pts : l'unité se déplace de 6+1d6ps. Ce mouvement interdit toute action de charge lors de la phase d'assaut. En revanche il autorise l'unité à effectuer l'action de son choix lors de la phase de tir. Néanmoins tout sprint ou course, durant la phase de tir, est interdit.

Course = 3pts : cette action est seulement accessible aux unités disposant de la règle course. L'unité se déplace de 6+1d6ps durant la phase de mouvement, et peut effectuer ses actions normalement lors des phases suivantes. Tout mouvement de sprint ou course durant la phase de tir est néanmoins interdit.

Tir de couverture = 3pts :l'unité effectue un tir normal (elle compte alors comme s'étant déplacée) avant d'effectuer un mouvement de 6ps. Toute action lors des phases de tir ou d'assaut lui est interdite, en revanche il lui est permis de sprinter lors de la phase de tir.

 

B-Phase de tir

NB : La Garde Impériale doit effectuer sa phase d'ordres avant d'entamer sa phase de tir comme spécifié dans le codex GI. Les actions réalisées par l'unité comptent comme un Tir normalet empêche donc toute autre action de tir.

 

Tir normal = 1pt :l'unité tire normalement. Il lui est loisible de préférer un sprint ou une courseà la place d'utiliser ses armes. Ces mouvements ne sont disponibles qu'à une unité qui effectuerait cette action.

Tir appliqué = 2pts : l'unité pour cette phase de tir reçoit un bonus de +1CT. Peut se cumuler avec les bonus éventuels que peut recevoir l'unité par ailleurs.

Tir de suppression = 2pts :les armes de l'unité compte pour cette phase comme ayant l'attribut pilonnage. Si celles-ci en disposent déjà, elles infligent un malus de -2 au jet de moral éventuellement effectué par l'adversaire.

Tir sur deux cibles différentes = 3pts :l'unité peut séparer ses tirs et ouvrir le feu sur deux unités différentes, au choix du joueur.

 

C-Phase d'assaut

 

Charge normale = 1pt : L'unité charge normalement l'unité adverse. Les bonus et autres grenades s'appliquent normalement.

Tir à bout-portant = 2pts :Si l'unité dispose de pistolets et qu'elle a sprinté ou couru, elle peut tirer sur l'unité qu'elle charge avec ceux-ci. Les blessures éventuellement infligées sont prises en compte à la fin du combat.

Assaut brutal = 3pts : L'unité charge normalement mais reçoit un bonus de +1 en Initiative. Il se cumule avec la règle Charge féroce. Il n'est pas non plus affecté par la situation à couvert de l'unité chargée (les figurines attaqueront donc avec Initiative 2 et non 1) .

 

3-Les actions des véhicules

 

A-Phase de mouvement

 

Mouvement normal = 1pt : Le véhicule se déplace normalement.

Manoeuvre d'esquive = 2pts :Le véhicule obligatoirement se déplacer d'un minimum de 3ps. Elle obtient alors une sauvegarde de couvert de 4+ mais en contrepartie, ses armes comptent comme ayant une -1CT pour le reste de la phase de tir, car les artilleurs sont gênés par les esquives du pilote.

Charge effrayante = 2pts : ceci concerne uniquement les attaques de char. Toute unité traversée par un char qui effectue une charge effrayanteà la place d'une attaque de char subit un malus de -2 au test de Moral qu'elle doit effectuer.

Récupérer d'un dégât « équipage sonné » = 3pts :Le véhicule récupère automatiquement du dégât qui lui a été causé, et peut effectuer une action lors de chaque phase y compris cette phase de mouvement, mais au coût en point indiqué.

 

B-Phase de tir

 

Tir normal = 1pt : Le véhicule tir normalement.

Tir en mouvement : Le véhicule peut utiliser une arme de plus que le type de mouvement effectué ne lui permettrait en temps normal. Il ne peut donc s'agir d'utiliser une arme en sus d'une arme d'artillerie, par exemple. Néanmoins seuls les véhicules considérés comme dotés d'un Cdt 10 sont autorisés à utiliser une arme alors qu'ils se sont déplacés à « vitesse rapide ».

Tir appliqué = 3pts :Le véhicule bénéficie d'un bonus de +1 CT, uniquement s'il ne s'est pas déplacé.

Récupérer d'un dégât « équipage secoué » = 3pts : Le véhicule récupère automatiquement du dégât qui lui a été causé, et peut donc effectuer une action lors de cette phase de tir comme une action lors de sa phase d'assaut, en en payant le coût indiqué.

 

C-Phase d'assaut

 

Assaut normal = 1pt (marcheur uniquement) :Le marcheur peut charger normalement.

Tir avec une arme défensive = 2pts :Le véhicule peut faire tirer une arme défensive de son choix, toute blessure infligée compte dans le résultat du combat. Seuls les dégâts supérieurs à « véhicule sonné » sont considérés comme des blessures portées par une unité d'infanterie. Il se peut donc qu'une unité perde le combat, rate son test et fuit. Néanmoins tout véhicule dénué d'une CC ne peut poursuivre ni même consolider.

Combattant effrayant = 3pts (marcheur uniquement) : Le marcheur peut effectuer cette action même lorsqu'il ne charge pas. Les blessures qu'il inflige alors à l'unité adverse comptent double lors du résultat du combat.

 

Amusez-vous bien !

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 20:49

Ce weekend avait donc lieu ce fameux tournoi, et comme j'ai eu le vaste plaisir d'y participer je poste ici mon débrief !

Le tournoi commença pour moi le vendredi soir en fanfare lorsque, parti pour prendre mon train à 21h à la gare du Nord, je m'aperçus avec un certain embarras que mon billet indiquait un départ à 19h... le tournoi commençait donc bien...

Je prends le premier train pour Lille et me voici récupéré par Caius à la gare. Nous rentrons à pied et devisons chemin faisant, prenant l'air du soir d'un beau weekend qui nous en fournira beaucoup (d'air). Une fois arrivé chez lui, et salué Dame Aesta, nous nous lançons dans la peinture en retard. J'ai un mon bâtiment à peindre et lui toute une table à finir ! Finalement nous nous couchons vers 2h du matin après avoir regardé Robocop pour un réveil fixé à... 6h30... ouh que ça va être dur ce weekend !

Le lendemain (ou plus exactement quelques maigres heures plus tard) le tournoi commence tranquillement pour de bon, après quelques croissants et cafés.

La première mission consiste à élucider la nature des activités des Chasseurs de sorcière sur Legenda Aurea I, dont un rapport secret émanant du gouverneur impérial Jacques de Vitry et de son état-major indique la méfiance du haut-commandement impérial quant à celle-ci. En clair : dans un déploiement en quart de table, il faudra découvrir ce que recèlent certaines structures révélées par photographie aérienne, si possible établir une tête de pont et enfin nettoyer le secteur si cela s'avère nécessaire. La partie est un échange musclé entre nos deux armées, qui ne laisse personne intacte. Fou-rire autour d'une citation de film : « le problème avec les héros, c'est qu'ils agissent toujours comme des cons » lorsque Gabriel, tout seul, s'envole pour faire face à 6 troupes de choc dont deux fuseurs dans un quart de table isolé. Or à la fin de la phase de tir, Gabriel est toujours là et se rue sur l'unité pour la massacrer comme il se doit...  Au centre les combats sont acharnés, 30 dévots anéantissent mon escouade de commandement mais la charge de mes vétérans menés par Severian n'en laissera pas un debout. Âprement disputé, le centre n'appartient plus à personne. Cependant, l'ennemi tient un objectif, je peux en contester un autre et j'en tiens deux. Mon unité qui conteste échoue malheureusement dans son entreprise de bloquer les soeurs de bataille. Et je peux en toute honnêteté affirmer que mon adversaire était le plus fourbe que j'ai jamais vu : il m'a fait boire pour gagner ! Bourré à la bière belge du Maelström, qu'il me fait boire canette sur canette (un peu d'exagération ne tue pas), je finis par oublier de combler un trou dans lequel se faufile le vil Karamazov sur ses chiottes à pattes et l'ennemi vient me contester mon objectif. Au final, les Chasseurs de Sorcières l'emportent 3 à 1 après une rude bataille ! Les structures inconnues étaient des cuves contenant des prisonniers, aux dires de l'Inquisition... le moins que l'on puisse dire c'est que tout cela sonne bien creux au regard de l'ampleur de l'affrontement...

La deuxième mission reçue par Gabriel et les siens est la suivante : annihiler la bande d'orks du Big boss Klé'men qui maraude autour d'un site de défense orbital vital. Les Dark Angels installent un poste de soin dans un bâtiment en ruine non loin de la batterie, tandis que les orks fortifient un autre bâtiment tout à fait à l'opposé pour servir de relai de communication avec les canonnières en orbite. Si les Fils du Lion s'emparent de l'objectif, les cieux seront dégagés promptement. L'enjeu n'est donc pas mince. Les trucks orks se lancent à l'attaque, grimpant ou contournant la colline, vers le carré Dark Angel solidement positionné autour du centre de soin. La demi escouade de combat du sergent Clostermann (gantelet, fuseur) avec leur Razorback (canon laser juemlé) est déployé loin à droite pour faire office d'épine dans le pied. Et quelle épine ! Après avoir attirer le feu de cinq Kopters, réduit en copeaux par la charge des Space Marines, la menace distrait pas moins du quart des forces adverses, deux trucks remplis de boyz et un escadron de motos, mais peine perdue les Dark Angels résistent et ne plient pas sous l'avalanche de tir mais au contraire contre-charge et détruisent les motos après deux rounds de corps à corps épique. Ils finissent néanmoins par succomber en héros, ayant retenu leurs adversaires assez longtemps pour les éliminer de la partie. De l'autre côté de la bataille, malgré les tirs d'artillerie orbitale, les Dark Angels repoussent les assauts, au sens littéral du terme : les seconds kopters subissent deux phases de tir qui les met en fuite, et le Big Boss Klé'men juché sur son truck se retrouve propulsé loin en arrière de ses troupes dans l'amoncellement des débris de son véhicule. Sous l'impact du canon d'assaut d'Abannias, le transport s'est en effet véritablement désintégré, éparpillé façon puzzle en une myriade de confettis !
La défense souple des Dark Angels leur permet d'exploiter la désorganisation des assauts adverses obtenus grâce à l'action retardatrice de Clostermann en écrasant tous les assauts sous le nombre. Un rhino éperonne un truck et le détruit, les tirs fusent, une bande de boyz chargent la 2ème escouade tactique de la Compagnie mais le sergent Zilléès survit et la contre-attaque de Severian achève de briser dans le sang la percée ork. La victoire est sans appel, les peaux-vertes se sont brisés sur le mur de feu et de céramite dressé par les Darks Angels. Les canons sont aussitôt dirigés vers les navires orks qui sont décimés et forcés de se retirer.

Informé du déroulement des combats par le Damoclès attribué à son Compagnie, Gabriel constate que des Space Wolves sont en difficulté. Il ne résiste pas à l'idée d'aller extraire les Fils de Russ de ce mauvais pas et de leur faire sentir un peu plus leur infériorité congénitale. Mais alors que les Dark Angels se déploient sur la zone, les Space Wolves attaquent, demeurés qu'ils sont ! La bataille s'engage et devient aussitôt très confuse. Abannias se retrouve engagé par une troupe de Griffes sanglantes dans un combat sans fin au centre de la table, Severian et les siens entourent un rhino plein d'une autre escouade de Griffes Sanglantes et le font exploser, puis subissent une lourde réplique avant d'aller, à trois, exterminer une escouade de Longs Crocs retranchés dans un bunker, puis avec son dernier survivant, il n'hésite pas à attaquer les dix derniers Griffes Sanglantes. Réduit à un seul PV, il triomphe néanmoins et finit par aller donner un coup de main à Abannias après avoir nettoyé tout le flanc gauche. Le prêtre de rune qui se terrait dans son bunker (et a sans doute manigancé tout ça) finit par sortir mais est pris à partie par la réserve Dark Angel. 17 tirs de bolters et une touche de Lance-flamme plus tard, il lui reste 1PV mais il est toujours là. De l'autre côté c'est l'inverse. Les Dark Angels se lancent à l'assaut pour stopper un Land Raider Redeemer qui prend son temps pour aller chercher les Terminators coincés dans leur bâtiment. L'action héroïque est audacieuse mais si la fortune sourit aux audacieux il arrive aussi qu'elle ne paye pas. Les deux escouades tactique sont massacrées par Logan Grimnar et ses compagnons de beuverie à poils et à puce. Ceci dit ils arriveront trop tard pour sauver les leurs et la partie se termine sur une égalité.

La soirée se déroule dans un petit restaurant dont le rapport qualité/prix n'a pas à rougir (au contraire de la viande qu'il sert en gros pavés) ce qui est une bonne surprise. La mauvaise, c'est qu'au retour une bactérie me joue un mauvais tour et me fait craindre une nuit d'enfer. Ce qui finalement sera sans lendemain ! Nous discutons palynologie avec Caius sur le chemin du retour.

Les missions reprennent au matin, après une nuit qui ne fut pas des plus reposantes. Des Imperial Fist menés par Lysander ont profité de la nuit pour encercler la base des Dark Angels et les somment de rendre des comptes au sujet d'un certain vaisseau qu'un parti de Black Templars aurait perdu quelque part aux confins de l'univers. Aucun rapport avec les Dark Angels évidemment mais les Imperial Fist affirment qu'il existe (certainement l'oeuvre ignoble de déstabilisation du détachement Black Templar qui combat aussi pour Legenda Aurea). Toujours est-il que les Fils de Dorn ont dressé une véritable forteresse autour du camp et entendent mener le siège. Les sapeurs de la compagnie ouvrent un accès étroit à travers le champ de mine les Dark Angels se jettent en avant. Face à un mur de feu, la progression est difficile mais l'Empereur favorise les justes et les projectiles ricochent sur les armures vertes  des Fils du Lion qui n'hésitent pas à traverser le couloir de la mort à pied sous un déluge de feu. L'escouade Zilées ouvre la voie en détruisant au corps à corps un Vindicator, tandis que Gabriel ose une frappe en profondeur très dangereuse face à une minidev, avec le bord à table à sa droite très proche et le champ de mine derrière lui. Son escouade d'assaut est décimée mais lui-même parvient à détruire la minidev tout en combattant à un contre quinze. Il est finalement jeté à terre mais a fait chèrement payer l'ennemi tout en mobilisant une partie importante de ses forces, qui lui manquent cruellement au centre. Pendant ce temps, Lysander, son archiviste et ses vétérans d'appui frappent en pod sur le coin droit des Dark Angels, mais échouent à annihiler une escouade de combat canon laser. Mal positionné, Lysander offre une opportunité à l'escouade de commandement. Celle-ci charge, élimine l'archiviste, quelques vétérans, et tient suffisamment longtemps pour donner le temps à Severian et à la Première Escouade de traverser la table et engager le combat dans les meilleures conditions. Les vétérans d'appui sont balayés tandis que Lysander est achevé à coup de crosse par le porteur de canon laser. La fin de la partie est tendue à l'extrême, le Thunderfire Imperial Fist est une vraie plaie et lamine peu à peu les Dark Angels qui n'arrivent plus à progresser, mais tiennent toujours l'objectif. Une petite unité tactique charge le tout dernier Dark Angel sur l'objectif mais ne parvient pas à le tuer, cependant elle le lui conteste et la partie se termine avant que Severian n'ait eu le temps d'exterminer les importuns. La victoire m'échappe de peu, alors que le scénario était le pire que j'avais imaginé jusqu'ici : rencontrer le joueur le plus dur du tournoi avec ma liste à la compo la plus molle de toute, dans un scénario très difficile surtout face à la puissance de feu impressionnante déployée par l'ennemi. Crafouin, sympathique adversaire (mais malchanceux une bonne partie du jeu) avouera même que c'est moi qui lui ait causé le plus de difficultés, le mettant constamment sous pression.

Enfin, les combats se terminent, Legenda Aurea doit être vitrifiée selon la décision unilatérale d'un Inquisiteur fou à lier. Les Dark Angels tendent tout de même une embuscade à cabale d'eldars noirs qui cherchent à fuir avec leurs nouveaux esclaves-jouets. J'arrive à bloquer l'accès au portail warp et à encercler totalement une unité de gorgones et un Talos, mon objectif étant qu'avec un adversaire ayant plus d'unité à sauver, il me faut prendre de l'avance en rejetant l'adversaire loin de moi (et de son portail) et de ses troupes isolées tandis que j'y apporte un surnombre d'entrée de jeu afin de les détruire sans coup férir. La maoeuvre est risquée quoiqu'audacieuse mais elle paye et les gorgones comme le Talos sont éliminés d'entrée de jeu. Abannias se sacrifie pour laisser le temps aux Dark Angels de se replier par échelon et fonce sur une unité de grotesque. Malgré sa charge lamentable il sème la panique et amenuise rapidement la grosse unité à grands renforts de coups de poing de combat. Une contrecharge de Talos ne parvient pas à l'éliminer et il tiendra ainsi jusqu'à la fin du tour 5 : 9 rounds de close ! Pendant ce temps mes canons lasers décident enfin à se montrer efficace et tombent ou secouent les raiders eldars, tandis que Severian et les vétérans éliminent deux unités de fléaux et une seconde escouade de gorgones. Camouflés derrière des combats ou des tanks, ils ne peuvent être inquiétés par des incubes à présent à pied après la perte de leur Raider et finissent par se replier à leur tour, couverts de sang Xenos. La manoeuvre est un véritable succès, et avant que les frappes ne commencent et que les armées ne se replient, le second talos est détruit par un tir bien ajusté de canon laser. La victoire va aux Dark Angels, 12 à 10 ! Néanmoins je dois reconnaître que le scénario n'arrangeait pas les eldars noirs, qui au lieu de me foncer dessus de toutes parts devaient au contraire s'éloigner de moi et attendre sous le feu devant leur portail qu'il veuille bien s'ouvrir (ce qui prit plus longtemps que prévu car le Seigneur Tourmenteur avait manifestement perdu ses clés).

Grâce à mon 20 de compo, 13 de peinture et surtout 5/5 en quizz fluff, me voilà classé deuxième sur sept ! Je repars avec une ruine : un rhino écrasé dans des cratères, que j'offre à Caius pour qu'il le peigne en noir, y appose une croix blanche et l'abandonne, pathétique, sur sa table de jeu....

Ce fut un excellent weekend, très bien organisé par Caius et toute l'équipe des Conteurs de légende malgré des conditions difficiles : désistements en masse, le joueur tampon blessé remplacé au pied levé par Petrus et sa garde. Caius en voix off me dit qu'il y a pourtant eu de nombreuses anicroches dans l'orga, mais si c'est le cas rien ne s'est vu et personnellement je ne m'en suis pas aperçu. C'est dire si pour ce premier rendez-vous les Conteurs étaient à la hauteur ! Le format familial imposé par les désistements n'est sans doute pas pour rien (à mon sens) dans le sentiment d'avoir passé un weekend très agréable. Un repas d'une grande qualité, pris tous ensemble autour d'une même table sur la terrasse (chose rare à Lille le soleil fut même de la partie pour les deux jours, temps magnifique quoiqu'un peu venteux le second), qui fut un très bon moment. Des scénarios qui pour moi, sont les meilleurs que j'ai joué jusqu'ici. Une orga plus qu'à la hauteur de l'évènement. Bref tous les ingrédients qui donnent l'envie de revenir l'année prochaine !

Merci à vous tous et tout spécialement à Caius et Aesta qui m'ont accueilli pour le weekend, à Petrus pour les tranches de rigolades (un lieutenant de la garde qui prend feu et qu'il roule sur la table en poussant des cris de gorets, ça vaut son pesant de cacahouètes!), et à Roxanne pour s'être servi de mon bras comme d'un bavoir !

-MFT-

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 22:10

Au moment précis où j'allais mettre en ligne les photos des derniers travaux effectués, Cyambre me demandait justement de mettre un peu plus de couleur sur la lance ardente ! Eh bien Cyambre mon ami, je crois que tu seras exaucé !

 

 

P1000878

P1000879

P1000880

P1000883

P1000884

P1000887

 

Par contre il faudra m'excuser la piètre qualité de la dernière photo j'essaierai d'en faire un meilleure prochainement des guerriers.

 

P1000885

Partager cet article
Repost0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 20:25

WIP

Quelques photos des travaux en cours. Je peints en ce moment dans le cadre du concours Résu "Army painter" : 2 rangers, un peu en stand by, un archonte, et surtout le falcon. J'ai terminé le grand prophète de la liste, mais dans l'immédiat je ne vous le montrerai pas ! Du moins dans l'immédiat (c'est surtout parce qu'il est fini et que je ne l'ai pas sous la main).

 

Aujourd'hui (les photos datent d'hier) j'ai peint les visages des pilotes et de l'artilleur du falcon ainsi que celui du ranger, caché derrière un foulard et enfoui au fond de sa capuche, et posé les aplats de bleached bone sur une bonne part des parties en noir. Demain j'attaquerai les glacis.

 

Assez parlé, les photos !

 

P1000866

P1000867

P1000868

P1000870

P1000874

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 19:35

Voilà quelques images du travail en cours sur le 14ème Mécanisé d'Argentorate pour le Mesnil St Denis qui a lieu dans deux semaines à présent.P1000532

P1000533

P1000536

P1000537

P1000538

P1000535

P1000534

 

Travail toujours en cours comme vous aurez pu le constater, mais qui avance son bonhomme de chemin néanmoins.

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 14:57

Je profite un peu du temps libre que je prends ce Week End pour enfin injecter un peu de sang neuf au Librarium du Roc.

 

Un nouvel épisode de l'Ange Gabriel est en ligne, après plus d'un an et demi d'absence. Je m'excuse auprès de mes lecteurs, mais chacun sait que la vie professionnelle est parfois (souvent) très contraignante. Singulièrement lorsqu'on prépare un concours...

 

Pour le retrouver, eh bien suivez le guide ! :

Intronisation, ch 15 : Un lourd héritage

 

Par ailleurs, depuis la sortie de la FAQ sur le codex Dark Angel, attendue depuis très longtemps et qui, enfin !!! a marqué un début de prise de conscience que quelque chose n'allait pas dans la tête des rédacteurs du codex, depuis donc la sortie de cette FAQ il convient de réviser quelques aspects mineurs du Tactica si apprécié des internautes, pour autant que j'ai pu m'en rendre compte en regardant les pages les plus lues.

 

Dans l'ensemble, le Tactica Dark Angel reste tout à fait valide et pertinent, mais il faut néanmoins que je le remette à jour sur certains points mineurs (fumigènes, apothicaires). Ceci dit il ne s'agit que de points mineurs. Et c'est en soit un vrai problème mais il est vrai qu'une FAQ ne pouvait guère corriger que des points mineurs -qu'elle ne fait du reste pas si bien que ça d'ailleurs-.

 

Frères Dark Angels, Mort à Ses ennemis ! Pour le Lion !

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de -MFT-
  • : Ce blog vise à présenter mes projets en rapport avec mes centres d'intérêts : l'écriture, Warhammer 40K, la reconstitution historique et le travail scientifique qui en découle. Bonne lecture !
  • Contact

Recherche