Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 14:51

Vétérans de plusieurs dizaines de campagnes, chacun a au moins une centaine de missions derrière lui, encore qu'en fonction de certains mérites personnels il est reconnu au Grand Maître de la Troisième Compagnie d'y promouvoir un Dark Angel moins expérimenté. Frère Ardiel et Frère Kleomen sont les plus vieux d'entre eux avec respectivement 180 et 135 missions à leur actif. Frère Ardiel est déjà membre de la Deathwing mais il est chargé de l'encadrement de cette unité d'élite au quotidien. Néanmoins, ses hommes sont fréquemment endoctrinés et évalués par l'Investigateur Severian lorsqu'ils ne sont pas en mission, et régulièrement emmenés par l'inflexible chapelain au combat. Ils constituent en effet le plus souvent sa garde rapprochée, ce dont ils sont particulièrement fiers, avec une efficacité terrible au combat. Toujours à la pointe de l'épée ou sur la brèche, la Première Escouade s'est illustrée dans nombre de missions dangereuses dans les campagnes précédentes. Pendant l'assaut initial sur Nephilym, c'est elle qui enfoncé l'aile gauche Tau en ne laissant que la destruction dans son sillage. On ne compte plus les honneurs individuels ou collectifs gagnés par ses membres.

Vétérans 3ème et Sancta Castra

Vétérans 3ème et Sancta Castra (2)Vétérans 3ème et Sancta Castra (5)

Vétérans 3ème et Sancta Castra (4)

-MFT-

Partager cet article
Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 14:11

Char de commandement de la Première Légion Blindée d'Argentorate, simplement baptisé "Primus"

 

Il est monté par le Major Kurt Liebe, le héros de la bataille des Gorges de Syllan et de la Chevauchée de Valkür. Ce char s'est illustré à de si nombreuses reprises qu'on murmure qu'il est bénit et que l'Esprit de la Machine qui l'habite est particulièrement vindicatif, tant et si bien qu'il en serait difficile à juguler dans sa soif meutrière. En tous cas, c'est ce qu'on murmure... on ose à peine parler à son équipage, dont ne sait pas s'il faut dire servant d'armes ou esclaves... Le nombre de véhicules lourd qu'il a détruit atteint pour la seule campagne de Poseidonia II cinquante-quatre confirmés, et pour les véhicules légers on parle de deux cent !

 

Actuellement au repos pour reformation, lié à la fusion du 37ème Mécanisé Cadien à la Première Légion Blindée, les unités ne devraient pas tarder à revenir sur les champs de bataille de la zone de guerre Poseidonia pour épauler la Huitième Légion d'Argentorate.

  Exterminator (1)

Exterminator (2)

Exterminator (3)

Exterminator (4)

Exterminator (5)

Exterminator 001

Exterminator 002

Exterminator 003

Exterminator 004

Exterminator 005

Exterminator 006

 

J'espère avoir fini à la fin de la semaine un petit excursus qui viendra parachever l'engin ! Par ailleurs je suis heureux car j'ai enfin trouvé un schéma de peinture qui me convienne parfaitement, aussi je reprendrais mes Leamn Russ dans ces trois teintes... plus tard !

 

Et à présent : passons au Griffon !

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 20:47

Il y a eu une petite éclaircie, j'ai pu prendre quelques clichés rapides. Malheureusement le temps très vite s'est rebouché, et je n'ai pas pu en prendre plus.

Néanmoins cela me permet de vous présenter le Techmarine Harridan et ses sbires. Soyez indulgent pour les Bolters lourds et le Frère, leur peinture remonte à 2007 et surtout a été totalement bouffé par cette saloperie de vernis qui a mangé tous les éclaircissements.

Le multi-fuseur lui est tout récent, j'aime bien son air de famille avec Robocop.

 

Le Frère Harridan n'appartient pas stricto sensu à la Troisième compagnie mais il est régulièrement détaché de l'Arsenal pour accompagner le Grand Maître Gabriel quand ce dernier part au combat. Il a déjà plusieurs campagnes à ses côtés à son actif, même si Gabriel ne l'engage que rarement sur le terrain même, en dehors d'engagements dont le Grand Maître s'attend qu'il soit de grande ampleur. Même si Harridan a parfois quelque mal à frapper de manière efficace avec son servo harnais au combat, il est un redoutable artilleur et dirige parfaitement le tir de ses serviteurs, choisissant ses cibles au moment propice et les détruisant au moment opportun. Il a d'ailleurs gagné l'Honneur Balistique pour ses actions lors des opérations sur Mesnilius IV.
Harridan et ses sbires

Harridan et ses sbires (1)
Harridan et ses sbires (2)

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 14:31

Débriefing du Mesnil 3069pts Sexy

 

L'amont

 

Lancé en solo dans une aventure qui s'annonçait prometteuse, la possibilité de jouer un tournoi avec une armée de grande taille contre des armées de grande taille, je commençai par songer à l'armée que je souhaitais jouer. Le choix s'imposa de lui-même : Dark Angels, parce que c'est mon armée fétiche et parce que c'est également celle dont je suis le plus fier. D'autant qu'en même temps que ma garde pour le Mesnil 3069pts, j'ai entrepris d'achever et de rénover ma Troisième Compagnie. Je voulais enfin envoyer au combat mon tout nouveau Gabriel, mes vétérans et surtout, surtout, sortir du format parfois un peu étriqué de 2000pts pour me faire plaisir à 3069pst.

 

J'ai donc conçu un fluff spécial pour le Mesnil, mais celui là je le tiendrai secret car si il a circulé entre quelques mains autorisées, je ne souhaite pas qu'il circule plus largement, pour garder le suspens. Disons qu'il fut surtout une bonne occasion pour moi de mettre à plat un certain nombre d'éléments dont vous entendrez certainement parler ultérieurement.

 

J'ai également attaqué la conception de la liste : je suis parti de ma liste de base pour les tournois à 2000pts, à laquelle j'ai ensuite ajouté des renforts. D'abord une quatrième troupe, l'Escouade tactique Daniel (et son Rhino), dont j'ai terminé la peinture pour l'occasion et dont vous pourrez voir les photos bientôt. Elle complète l'ossature de mon armée car je trouvais que quatre escouades solides et polyvalentes (trop ?) ne seraient pas de trop pour un tel format. Bien m'en pris. Ensuite, j'ai hésité entre une escouade d'assaut (seulement deux escouades de close -vétérans et escouade de commandement- complétées par Gabriel et Severian, c'est peu) et une escouade Devastator : considérant que j'avais assez d'escouades tactiques ou d'escouades de combat pour constituer la seconde vague, et que d'autre part l'escouade d'assaut Dark Angel est trop chère pour son potentiel, je choisis la seconde option, et la dotait d'un deuxième Razorback à canons laser jumelés. Là encore, bien m'en pris. Je voulais également absolument jouer mon Dreadnought Mortis, parce que j'adore cette figurine et que j'apprécie beaucoup ses diaboliques autocanons jumelés, qui peuvent se révéler très utiles sur les bonnes cibles. À ce stade, j'avais déjà rempli mes trois choix Soutiens, mes trois choix Elite, je ne pouvais pas sélectionner mon Damoclès que j'aime bien puisque mes choix QG eux aussi étaient complets (mais son utilité n'était de toute manière pas flagrante dans mon armée sans Terminators et avec peu de réserves) et il me restait cent-cinquante points et peu d'options. Que faire ? Le choix était en fait assez mince : j'aurais pu mettre deux Typhoons supplémentaires (que je n'avais pas), des Speeders (pourquoi pas, cent-trente points pour deux multi-fuseurs antigravs et rapides c'est relativement intéressant), une escouade de cinq marines d'assaut avec un sergent équipé (à cet échelle leur impact aurait été minime) ou bien un Techmarine, unité d'élite mais qui se trouve être sélectionnable hors schéma d'armée. Avec cent-cinquante points, je pouvais avoir un homme-orchestre avec arme énergétique, p-bolter, servo-harnais, et deux serviteurs armés de Bolters lourds. Avec la faculté de réparer une véhicule sur un 6+ relançable. C'était sans doute la meilleure option, et puis une option assez rarement jouée. Aussi je n'hésitai plus guère et sélectionnai le brave Frère Harridan qui n'avait pas souvent l'occasion de sortir de sa boîte. Même s'il n'est pas Sapeur comme son homologue SM (fortifier une ruine c'est trop compliqué pour un Dark Angel, il ne sait pas faire bien sûr -ou alors c'est une incapacité psychologique, le Dark Angel se dresse avec sa seule armure verte face aux hordes adverses pour leur montrer sa valeur et les anéantir avec gloire, pas en barricadant comme un Imperial Fist, c'est sûrement ça), et malgré qu'il coûte 10pts de plus aussi, je me suis dit que je jouais Dark Angel et que je n'étais plus à ça près depuis le temps (n'est-ce pas GW?)

 

Pour retrouver la liste complète :

http://roclibrarium.over-blog.com/article-liste-d-armee-mesnil-3069pts-sexy-100219208.html

 

 

Pour finir la préparation, j'ai consacré ces trois derniers mois à la peinture de ce qui n'était pas terminé : la moitié de ma Deva, deux lances-missiles, un Razorback, quelques marines surnuméraires, et j'ai même trouver le temps de monter et peindre entièrement un nouvel apothicaire ! Le tout bien sûr avec les objectifs mensuels pour ma Garde et surtout, surtout le concours à travailler... si on ajoute à ça les cinq pions objectifs spécialement conçus et réalisés pour l'occasion, ce fut un vrai marathon de peinture qui ne s'est achevé que la veille du tournoi... pff pff ! Néanmoins à présent que ceci est derrière moi je vais pouvoir ralentir le rythme d'autant que j'entre dans la période décisive des révisions pour l'Agreg début Avril.

 

Les pions Sexy : http://roclibrarium.over-blog.com/article-pions-objectifs-mesnil-3069-sexy-99908455.html

 

Les parties

 

J'avais défié le Papé Potius en raison d'une vieille dette d'honneur que je lui devais et je n'ai pas regretté. Au terme d'une partie marquée par l'ombre de la Malchance qui planait au-dessus de notre table, j'arrache l'égalité en faisant fuir la seule unité du Papé qui tient mon objectif après avoir dégommé les deux novices de l'unité. Démoralisés par la perte de leurs aspirateurs à libido, les Sutra Templars délaissent le bikini sister pour rejoindre leurs pénates et leurs BMC. Je gagne aux points d'annihilation après que Potius ai passé toute la partie à envoyer des obus à peinture sur mes chars (ceci étant je lui à peu de choses près rendu la pareille). Néanmoins, le résultat final n'est pas vraiment à l'image de la partie : malgré que j'ai étudié sa liste les jours précédents, la stratégie agressive de Potius m'était difficile à contrer surtout dans un scénario en brouillard de guerre et un tour de plus aurait vu la partie basculer en sa faveur sans nul doute. Makarios devient vétéran et gagne un rabiot de blindage : le voilà à 13/13/11 ce qui n'est en rien une mauvaise affaire, surtout avec l'idée de défier la Garde Impériale au deuxième round.

 

La deuxième partie me permet effectivement de défier Maes et sa Garde impériale, ce qui est une vraie chance car en plus d'être un joueur fort sympathique c'est aussi un joueur à l'armée originale et tout à fait dans l'esprit des armées de la Garde que j'aime jouer personnellement ! Nous devons anéantir autant que possible d'unités ennemies et contrôler les quarts de table. Maes déploie un escadron de deux Leman Russ classiques et un Punisher avec Pask au centre de son dispositif, un peloton d'infanterie dans une ruine sur son flanc droit, un peloton d'infanterie mécanisée sur son flanc gauche appuyé sur une forêt. Pour ma part, je crée deux pinces destinées à écraser son infanterie et tisser des corridors de lasers jumelés pour flanquer ses tanks, avec mon feu de soutien au centre afin d'appuyer judicieusement mes ailes. Les quatre premiers tours sont terribles pour Maes : incapable d'endommager ni Abannias ni Ensis Nemesis mon Land Raider, ce dernier débarque Gabriel, Severian et Ardiel qui pulvérise littéralement l'escouade combinée de trente gardes. Sur l'autre flanc, mes véhicules avancent malgré un déluge de feu et les escouades tactiques commencent à sévèrement malmener les malheureux gardes. Harridan démolit un escadron de Sentinelles reco qui s'étaient infiltrées dans mon dos mais n'avaient pu passer le blindage 11 de dos de Makarios. Hormis les chars lourds qui résistent à toutes mes attaques, le reste cède, et si Maes monte une contre-attaque qui ne parvient pas à détruire totalement la menace Ardiel-Gabriel-Severian, et des attaques de diversions qui sont anéanties dans le sang, la résistance sur le flanc de la forêt se fait plus âpre. Je parviens à détruire avec le trio infernal les unités de commandement adverses et menace sérieusement à présent d'écraser l'autre flanc en me rabattant. Seul bémol : malgré mes efforts je n'ai pas pu détruire le lance-missile Deathstrike et cela va complètement retourner la partie. Avec un tir à 14ps qui fait « hit » (la même portée minimale pour un mortier et un missile intercontinental, on se demande parfois ce qu'il y a entre les deux oreilles des mecs du studio) l'engin me vaporise Abannias, Ensis Nemesis et une bonne moitié de l'escouade Zilées qui remonte la table depuis le début de la partie après qu'un tir de laser ait démoli leur Rhino. Mon flanc gauche quasiment annihilé, les choses deviennent tout de suite beaucoup, beaucoup plus dure... d'autant que la partie se prolonge de fil en aiguille jusqu'au tour sept ! Nous nous rendons coups pour coups, les évènements incroyables succèdent aux évènements incroyables mais mes Dark Angels ne peuvent gagner pareille guerre d'attrition contre la Garde dont c'est quand même la grande spécialité. La partie s'achève au tour sept néanmoins et la ténacité des Fils du Lion finit par payer : je remplis largement les conditions du scénario, ayant totalement empêché Maes d'occuper le terrain malgré une belle percée de ses Ogryns et je l'emporte d'un point aux Kill Points. Ma victoire est donc complète même si sur le terrain ce maudit Deahtstrike m'a coûté très très cher. Sont promus vétérans Harridan qui a flanqué une dérouillée aux Sentinelles avant de blaster avec ses serviteurs d'armes toutes les menaces qui se présentaient devant lui, faisant même mieux à ce jeu là que mon Prédator : il devient Implacable, ce qui est formidablement intéressant et c'est exactement ce que j'espérais. J'hésite ensuite entre un choix de raison (la Dévastator qui n'a pas démérité) et un choix de coeur et bien évidemment ce dernier l'emporte : le dernier Dark Angel de l'escouade Zilées, après avoir traversé toute la table à pied, réchappé à un missile intercontinental, fait face à Pask et son Punisher avec son Sergent et s'être retrouvé tout seul, a quand même forcé le Leman Russ à faire marche arrière simplement armé d'une bête grenade antichar et d'intentions hostiles, et qui réussit même à lui coller son pétard mouillé par deux fois, et survivre avec ça à la partie ! Décidément, non, je ne pouvais pas faire moins surtout que, seul survivant, il n'offre pas le KP de l'escouade à Maes qui manque l'objectif principal de la partie et du coup me rapporte ses trois points de scénario...

 

Troisième partie face à Njal et ses Space Wolves. Une liste qui sort des sentiers battus malgré un Land Raider, un Redeemer, un Proteus, en effet elle ne compte qu'une seule unité de loups et une autre de loups tonnerre ! Par contre elle incorpore le Canis des Loups. Bref c'est un Space Wolves à la liste intéressante que j'affronte. Nous devons contrôler les quarts de table ainsi que deux objectifs dans ces derniers. La partie, sans être à sens unique, vire clairement en ma faveur, les sacs à puces intersidéraux se brisant sur un mur de céramite verte et de feu. Quelques écrans et charges judicieuses me permettent de tenir mon flanc gauche (et d'écraser le Canis des Loups dans la pince d'Abannias) tout en roulant sur le flanc droit sur les Terminators et le prêtre des Runes. Des scouts à moustache infiltrés dans mon dos, s'ils éliminent les lances-missiles de la Deva, finissent par se faire aplatir par mes tactiques (non sans avoir réduit l'escouade Zilées à moins de 50% et fait perdre sa précieuse compétence car c'était l'objectif secret de Njal). Néanmoins nous ne jouons que les cinq tours syndicaux et la partie s'arrête faute de temps et je me sens un peu spolié : je parviens à remporter la partie (égalité aux quarts de table et en objectifs) mais la déroute des SW se serait transformée en débandade avec un tour supplémentaire. En effet Ardiel et Gabriel au grand complet allaient tomber sur les Griffes sanglantes (qui tenaient l'objectif) qui avaient finit par faire ployer Bethor sous le nombre (lequel s'était lancé dans une charge héroïque en sachant bien le sort qui risquait d'être le sien pour retenir les gris le temps nécessaire à ce que Gabriel et les siens reviennent), tandis que les trois Land Raiders étaient à portée utile de mes armes à fusion... mais bon, remporter une victoire sur l'ennemi héréditaire du Chapitre (enfin, l'un des ennemis héréditaires du Chapitre) n'est jamais une mauvaise victoire... Mes vétérans obtiennent la récompense « contre-attaque »

 

Dernière partie face à Xenos77 et des Tyranides, des Tyranides qui sans être absolument affreux ne sont pas très sympathiques pour autant avec un prince ailé, deux Trygons, deux Carnis, 5 Rôdeurs, 5 Pygargues, 2x3 Gardiens des ruches, une bonne dizaine de Guerriers à la fois de tir et de close, 2x10 Genestealers et enfin 2x20 gaunts de close avec charge féroce, qui tapent avec 4Attaques en charge Init 6 et Force 5... mon adversaire ne me facilite pas la tâche, lequel oublie de me prévenir que ses Trygons que je vois sprinter ne sprintent pas mais en réalité courent, ou que ses rôdeurs sont des bêtes et non de la simple infanterie... Ajouter à cela qu'au second tour tous ses jets de « sprint » donnent en moyenne 6... j'ai beau avoir déglingué le Prince au premier tour, je finis par comprendre par mes propres moyens que les Trygons courent et que j'ai déployé toute mon armée face à la menace la plus dangereuse. Heureusement la fortune change plusieurs fois de camp et ses jets d'attaque sur mon Land Raider et ceux de ses Rôdeurs sur les escouades de mon flanc droit sont inefficaces et la charge de mes vétérans balayent les rôdeurs tandis qu'un premier Trygon s'effondre. A gauche, après avoir exterminé une première escouade de Genestealers l'escouade Bellérophon est submergée par la seconde bande que je n'ai pas réussi à annihiler. Néanmoins je replie mon dispositif à gauche grâce à cette action retardatrice et les Genestealers passeront toute la partie à courir derrière un Rhino qui leur échappe. À droite, malgré quelques déboires, je repousse toutes les vagues de Pygargues et Gaunts, détruit le dernier Trygon, et opère une contre-attaque qui me ramène des escouades de troupe à 18ps du centre de la table, ce qui était l'objectif principal. Après que les vétérans se soient fait exterminés par les Pygargues, ne restent plus que Gabriel, Severian, et Frère Petrus qui permet de former à nouveau un trio infernal dont les charges creusent la tête de pont et permettent aux Tactiques du flanc droit de revenir au pas de course. Finalement, si le flanc gauche et le centre son enfoncés, Xenos77 a trois escouades de troupes à 18ps du centre et moi deux. Il décide de planquer ses dix derniers Gaunts survivants dans une ruine mais ce faisant oublie qu'il fait face à deux lance-flammes... une phase de tir plus tard nous sommes revenus à égalité. Nous discutons pendant trois minutes de l'opportunité de jouer un tour six alors que nous avons déjà dépasser l'heure (ma version) ou qu'il reste un quart d'heure (la sienne) lorsque nous finissons par nous rappeler que cela exige de toute manière de jeter un dé. Qui fait deux : la partie s'arrête. Malgré que ma défense ait été enfoncée, elle a prélevée un très lourd tribut aux Tyranides : nous sommes à égalité à l'objectif principal mais j'ai détruit plus de KP que lui notamment en ruinant toute son aile gauche et son centre. Je gagne donc aux KP d'une petite marge et parachève en lui infligeant une déroute en points de victoire, qu'il a assez peu engrangé alors que je lui porté de sévères coups.

 

Résultats

 

Avec trois victoires et une égalité dans un tournoi pareil je suis extrêmement content, surtout compte tenu que j'avais la deuxième meilleure note de compo. J'ai aussi le plaisir de savoir que mes pions objectifs ont beaucoup plus au couple Yen et que j'ai obtenu les cinq points Sexy : je n'en espérais franchement pas tant ! Le prix du costume fut âprement disputé entre deux Drag Queens poilues en jupe (piquée dans le placard de madame)...

 

Au classement général, le podium es trusté par les Blood Angels (tiens donc) et la quatrième place par un Chevalier Gris (tiens donc), la cinquième par un Space Wolves (tiens donc again) et la sixième par Icareane et ses Eldars (enfin quelque chose d'original...). Quant à la septième eh bien c'est votre serviteur qui la prend ! Je suis très très heureux car de plus je suis le mieux classé de ma faction et cerise sur le gâteau, devant les Black Templars de Thargannis et de Potius ce qui constitue la satisfaction suprême ! Et s'il fallait encore quelque chose pour conclure le tout, je repars avec le codex nécron sous le bras, que j'hésitais à acheter non parce que je souhaite me lancer dans une armée d'automates serviles et décérébrées (j'ai déjà quelques Black Templars qui dorment dans les cartons, ça suffit comme ça) mais parce que je voulais lire leur tout nouveau fluff et je ne le regrette pas du tout !

 

En conclusion, un excellent weekend pendant lequel j'ai eu un plaisir fou à retrouver des têtes connues, à en connaître d'autres (je pense notamment à Maes que j'affronterai à nouveau avec plaisir si l'occasion se présente) et à jouer avec mon armée préférée dans une format vraiment intéressant.

 

-MFT-

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 09:45

 

Liste Dark Angels 3065pts

Fortis cadere, Cedere non potent

 

QG

 

1/Grand Maître Gabriel, Maître de la IIIème Compagnie, Gardien du Sanctuaire 130

Armure énergétique, pistolet bolter, arme énergétique, grenades frag et AC, bolter-fuseur, bombes à fusion, halo de fer

 

2/Chapelain-Investigateur Severian, Ier Interrogateur, Héros du Chapitre 120

Armure énergétique, pistolet bolter, Crozius Arcanum, grenades frag et AC, Rosarius

 

3/Escouade de Commandement Bethor 175

5 Vétérans Dark Angels dont :

Frère Bethor, porteur de la Bannière de Dévastation : armure énergétique, arme énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC, étendard sacré, bombes à fusion, Héros de la Troisième Compagnie sur Mesnilius

Frère Gideon, apothicaire de la IIIème Compagnie : armure énergétique, arme de corps à corps, pistolet bolter, grenades frag et AC, narthecium/reductor

Frère Petrus, armure énergétique, épée tronçonneuse, pisto-plasma, grenades frag et AT

Frères Aristippe et Kleinas : armure énergétique, pistolet bolter, armes de corps à corps, grenades frag et AC

Razorback Magna Veritas 55

Bolters lourds jumelés, lame de bulldozer, projecteurs, fumigènes

 

Elite

 

1/Frère Abannias le Vénérable, Dreadnought de la IIIème Compagnie 165

Canon d'assaut, Lance-flammes lourd de poing, blindage renforcé, projecteur, fumigènes

 

2/Escouade Ardiel, 1ère Escouade de la IIIème Compagnie 290

8 Vétérans Dark Angel dont :

Frère Ardiel : bouclier tempête, gantelet énergétique, armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

Frère Ctésias : épée énergétique, bouclier de combat, armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

Frère Kleomen : paire de griffes éclairs, armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

Frère Ignatus : fuseur, bouclier-tempête, armure énergétique, arme de corps à corps, grenades frag et AC

Frère Aerediel : bouclier-tempête, arme de corps à corps, pistolet bolter, grenades frag et AC

Frère Nathanael, Aurelian et Achaios : armes de càc, armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

 

3/Frère Makarios le Révéré, Dreadnought de la IIIème Compagnie 150

Paire d'autocanons jumelés, blindage renforcé, projecteur, fumigènes

 

4/Frère Harridan, délégué de la Forge du Chapitre 150

Techmarine, armure d'artificier, arme énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC, servo-harnais

Serviteur à roulettes n°1, bolter lourd

Serviteur à roulettes n°2, bolter lourd

 

 

 

Troupe

 

1/Escouade Zilées, 2ème Escouade de la IIIème Compagnie

10 Dark Angels tactiques dont 8 bolters, 1 lance-flammes, Sergent gantelet énergétique 195

Armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

Rhino Annihilatum Traitoris 40

Lame de bulldo, projecteur, fumigènes

 

2/Escouade Clostermann, 3ème Escouade de la IIIème Compagnie

10 Dark Angels tactiques dont 7 bolters, 1 fuseur, 1 lance-missiles, Sergent gantelet énergétique 210

Armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

Razorback Gladius Virtatis 85

Canons laser jumelés, projecteur, fumigènes lame de bulldo

 

3/Escouade Daniel, 4ème Escouade de la IIIème Compagnie

10 Dark Angels tactiques dont 7 bolters, 1 lance-plasma, 1 canon laser, Sergent épée énergétique, p-plasma 230

Armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

Rhino Fides Victrix 40

Fulgurant, projecteur, fumigènes, lame de bulldo

 

4/Escouade Bellérophon, 2ème Escouade de la VIème Compagnie

10 Dark Angels tactiques dont 8 bolters, 1 lance-flammes, Sergent arme énergétique et bombes à fusion 190

Armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

Rhino Semper Fidelis 40

Lame de bulldo, fulgurant, projecteur, fumigènes

 

Attaque rapide

 

1/Typhoon Ius Gladii, Groupe d'appui feu du 7ème Escadron de la IIème Compagnie 75

Multi-fuseur

 

Soutien

 

1/Escouade Aurelianus, 9ème Escouade de la IIIème Compagnie 230

10 Dark Angels Dévastator dont 5 bolters, 2 bolters lourds, 2 lances-missiles, Sergent avec bolter

Armure énergétique, pistolet bolter, grenades frag et AC

Razorback Exercitum Iustorum 80

Canons laser jumelés, projecteur, fumigènes

 

2/Land Raider EnsisNemesis, détaché de l'Arsenal 270 Blindage renforcé, fulgurant sur pivot, projecteurs, fumigènes

 

3/Prédator Auctoritas Augusti,détaché de l'Arsenal 150

Canons laser jumelés, Bolters lourds de flanc, blindage renforcé, projecteur, fumigènes, lame de bulldo

 

 

 

 

 

Profils

 

 

 

CC

CT

F

E

PV

I

A

Cd

Svg

Gabriel

5

5

4

4

3

5

3

10

3+/4+

Severian

5

5

4

4

3

5

3

10

3+/4+

Harridan

4

4

4

4

2

4

2

9

2+'

Vétéran

4

4

4

4

1

4

2

9

3+'

Dark Angel

4

4

4

4

1

4

1

8

3+'

Serviteur

4

4

3

3

1

3

1

8

4+'

 

 

CT

Blindage fonrtal

Blindage latéral

Blindage arrière

Land Raider

4

14

14

14

Prédator

4

13

11

10

Land Speeder

4

10

10

10

Rhino

4

11

11

10

Razorback

4

11

11

10



 

CC

CT

F

Blind. frontal

Blind. latéral

Blind. arrière

I

A

Abannias

4

4

10

12

12

10

4

2

Makarios

4

4

6

12

12

10

4

2

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:34

Avec le Mesnil 3069 ce weekend, l'objectif était de terminer mes pions objectifs pour le tournoi : objectif accompli !

Voilà quelques demoiselles en détresse qu'il va falloir sauver des griffes manucurées des Sutra Templars de Potius qui ont clairement et définitivement succombé aux attraits de Slaanesh :
Pions objos 002

"Vos intentions sont-elles pures au moins Mr Potius ?"
Pions objos 003
[IMG]http://i7.photobucket.com/albums/y297/baltchinov/Pionsobjos004.jpg[/IMG]

"Save us ! Save us from Dark Potius ! Pliiiiz !"
Pions objos 006
Pions objos 009
Pions objos 008Pions objos 007

Et puis quelques pions rigolos :
Pions objos 010

Grimno Grombo le gnome n'aime pas être dérangé lorsqu'il lit son Bikini Sister : " Touches pas à mon Bikini Sister !!"
Pions objos 011

Une lecture pourtant interdite au moins de 18 décimètres de haut :
Pions objos 012

Pour la suite... on verra bien !

-MFT-

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 07:16

-Revenez ici, lâches !

Severian hurlait sa rage aux Tau qui décampaient de toute la vitesse de leurs propulseurs. Accompagné d'Ardiel et de ses derniers hommes, il regardait impuissant les Xenos prendre la poudre d'escampette et se replier en tous sens comme une volée de moinox... la voix du Grand Maître Gabriel s'éleva claire et précise sur le canal général :

-L'ennemi se replie, Troisième compagnie. Sécurisez la position, amenez les blessés à l'Apothecarion mobile. Frère Gidéon, vous savez ce qu'il vous reste à faire. Frère Harridan, voyez ce que vous pouvez faire pour nos deux véhicules endommagés.

Severian se retourna et contempla avec satisfaction le chemin sanglant qu'il avait tracé avec l'aide de la Première escouade au coeur des lignes ennemies. Des cadavres gisaient un peu partout là où il s'était abattu comme une tornade, passant en trombe et libérant un maelström de destruction comme rarement il l'avait fait. Les Dark Angels tenaient le QG Tau. C'était là leur principal objectif et il était tout à fait rempli. Et plus largement encore. La Troisième compagnie avait frappé la tête des Tau avec une telle violence que l'ennemi avait dérouté bien plus tôt que les deux commandants Dark Angels ne l'escomptaient. Ils laissaient sur le terrain au moins la moitié de leurs effectifs et une bonne partie de leurs engins mécanisés. Il tourna la tête vers Ardiel mais bascula sur le canal général pour dire : « Trouvez-moi des prisonniers. N'en exécutez aucun, je les veux vivants ».

Puis dans le bruissement lourd de sa bure cérémonielle il s'en fut retrouver Gabriel qui venait à sa rencontre. Le Grand Maître ôta son heaume pour laisser apparaître son visage jeune au profil aquilin et aux yeux si intenses.

-Vous avez été touché Gabriel ? s'enquit Severian lorsqu'il avisa le mastic de combat qui enduisait une partie du torse de la riche et ouvragée armure de l'Officier.

-Oui mais rien de grave, voyez-vous, le tir de ces déchets Xenos a rebondi sur le souvenir que m'a laissé ce traître de Quintus... Vous fûtes splendide Frère Chapelain, un vrai Dieu de la guerre des temps primitifs de Terra !

-Allons allons, vil flatteur, sourit l'Investigateur.

Jamais son lien avec Gabriel n'avait été plus fort. Lui, se mettre à plaisanter ? Il ne l'aurait jamais imaginé douze ans plus tôt, avant que son protégé ne parvienne à la tête de sa Compagnie. Mais les liens que nouent un maître et un élève sont souvent inattendus pour ne pas dire improbables, et leur relation, jamais à sens unique. Il ne pensait cependant pas qu'ils iraient aussi loin, et surtout aussi loin de Gabriel à lui ! Azrael avait eu beau lui demander de scruter attentivement Gabriel après l'épisode Pertinax, Severian malgré toutes ses presque cinq-cents annnées de service n'était plus certain de pouvoir exercer cette mission comme le Grand Maître Suprême l'entendait. Mal à l'aise, le vieux Chapelain mit sous le boisseau ces pensées dérangeantes et décida d'y méditer une autre fois. Peut être...

-Frère-Chapelain, celui-là bouge encore !

Severian se dirigea vers Ardiel qui l'appelait. Il s'était agenouillé près d'une des grandes exo-armures qu'ils avaient massacré avant que les Tau ne s'enfuient en pagaille. Il se souvint qu'en effet il avait lui-même atteint celui-là de ses affreuses Lames de raison. Il se pencha et lui murmura :

-Patience, mon jeune ami bleu, patience. Tu n'as découvert qu'une toute petite partie de ce que le mot « douleur » veut dire. Tu en sauras bientôt bien plus, crois-moi...

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 14:23

Rapport de bataille : Nephillym IV
Premier acte

1-Liste

-MFT- : Un combat urbain, ce sont des bâtiments-clés, de bonnes positions de tirs plongeants et des corps à corps violents. Des lignes de vues bouchées et des axes de pénétration obstrués. Considérant cela, j'ai articulé le détachement de la Troisième compagnie autour de trois escouades tactiques (Ziléès, Bellérophon et Clostermann) et d'une escouade de vétérans (Ardiel). Pour 2500pts, cela me donnait une bonne ossature. Comme dans ce scénario toutes mes unités comptent double en terme de KP, il me faut ne pas multiplier les KP peu résistants, donc former peu d'escouades de combat. Aussi ai-je équiper deux de mes escouades embarquées dans des Rhinos de lances-flammes et lances-missiles, afin d'être le plus polyvalent possible. Elles doivent fournir un tir rapproché de manière à affaiblir les cibles destinées à mes escouades de charge, et prendre et tenir les bâtiments clés pour fusiller l'adversaire à courte distance (le point fort de la tactique) et tracer une toile d'araignée AT pour prendre de dos ou de flanc les véhicules Tau. La troisième unité reçut un canon laser et un fuseur, et embarqua dans un Razorback. Une demie escouade pourrait ainsi se positionner dans un bâtiment avec un bon champ de vision pour le canon laser. L'autre équipée d'un fuseur irait à la chasse au gros et son Razorback, doté d'un laser jumelé, me permettrait de flanquer efficacement les tanks ennemis en les débordant.

Je donnai un Land Raider (Ensis Nemesis) modèle Godwyn à mes vétérans, car un véhicule d'assaut c'est toujours bon à prendre contre des Tau et j'adore ce mastodonte depuis que je me suis remis à le jouer. Ils y seraient rejoints par Severian. Gabriel allait accompagner son escouade de commandement dans son Razorback personnel, armé de Bolters lourds jumelés. Enfin je réquisitionnai une escouade d'assaut de 9 membres (le dernier ne rentrant pas dans le budget) pour accompagner le Grand Maître car placer une charge sans véhicule découvert ou d'assaut n'est pas évident face aux Tau. La Septième escouade (Opimius) reçut donc pour mission d'entamer les corps à corps afin que Gabriel et les siens arrivent en renfort et laminent tout dans un assaut en deux temps.

Enfin, il me fallait un peu de soutien à longue portée. Dans une ville ruine, être au ras des pâquerettes n'est pas conseillé, et comme un char ne grimpe pas sur les toits (sauf quand il est antigrav) j'ai cherché à prendre de la hauteur. La Neuvième escouade (Aurelianus), avec ses Bolters lourds et ses lances-missiles, devait m'y aider. Postée sur un toit, elle s'ouvrirait de grandes lignes de vues. Vu le scénario et la nuisibilité de ce genre d'escouade à combat urbain, la laisser groupée me paraissait la meilleure solution. Disposant d'une bonne puissance de feu AP et d'un feu AT correct, elle ne manquerait sans doute pas d'attirer les tirs Tau notamment de canons à ion de Hammerhead dont le blindage frontal lui permettrait de s'exposer sans trop de risques à mes missiles (d'où l'importance des tirs croisés de missiles pour le forcer à déguerpir sans plus prendre pour cible la Devastator). L'idée de l'installer dans un bâtiment transformé en hôpital de campagne grâce à un stratagème s'imposa donc. Déjà un de grillé. Puis j'ai longtemps hésiter entre un Predator et autre chose, notamment un Techmarine. Le Predator amenait un surcroît de puissance de feu non négligeable et ce fut d'abord mon premier choix. Mais après plusieurs jours de réflexion, je revins sur ma décision. Ce sera le Techmarine, Frère Harridan.

Pourquoi un tel choix ? D'abord parce que je ne le sors pas souvent et c'était une bonne occasion. Ensuite parce que sa capacité à fortifier une ruine serait sans nul doute très intéressante dans une ville... en ruines... idéalement lorsqu'il s'agit d'un bâtiment dans lequel se tient la Devastator. Cela réduirait aussi la faculté des Tau à éliminer les sauvegardes de couvert. Et puis, grâce à la répartition des touches, le Techmarine pourrait encaisser au moins une touche à PA3 avec sa 2+ si cela devait advenir, ce qui amenait encore un bonus à la résistance de l'unité. Ce qui voulait dire qu'à moins de la saturer de tir ou de l'engager au corps à corps il serait difficile d'en venir à bout. Or, la probabilité que des Tau viennent me chercher au close était infime. Il y avait le problème Kroot. Avec un bonhomme équipé d'un lance-flammes, d'un pisto-plasma jumelé, d'un bolter, d'une arme énergétique et de deux gantelets, sans compter les dix Marines derrière, cette probabilité devenait quasi-nulle. Restait 75pts, et un choix soutien libre : le Whirlwind ferait l'affaire. Mit dans la balance avec un Speeder, la faible résistance de ce dernier dans un scénario où résistance est le maître mot fit pencher le plateau pour le Whirlwind (Fulgur Imperatoris). De plus sa capacité à expédier indifféremment des missiles lourd pour écraser les Tau et leurs armures à 4+ ou du napalm dans le cas où Hagar m'alignerait des auxiliaires humains ou ge'las qui les éliminerait sans coup férir acheva de me faire pencher en sa faveur.

Restait le dernier stratagème. J'avais déjà prévu le centre de soin, après une brève revue des différents stratagèmes je penchai pour « sapeur » qui me donnerait des avantages multiples et s'appliquaient à toute l'armée. Mais je ne devais le déclarer qu'en deuxième choix, afin de m'adapter si Hagar ne prenait pas de bâtiments fortifiés ou de pièges. Les choses seraient plus compliquées si je devais parler le premier, puisqu'à moins qu'il se prononça pour un bâtiment fortifié dès le départ, « sapeur » ne servirait plus à grand chose et je devrais m'adapter à cette situation en revoyant alors mon choix en fonction  de la table, des déploiements, etc etc...

HW : Pour moi, la sélection des unités d’une armée débute par l’âme que l’on veut donner à sa force. J’aime les exo-armures, je vais donc en prendre un maximum. J’utilise comme base ma liste du Da Great 40k Contest qui possède déjà ce thème.
Pour l’occasion, j’ai pris des Crisis (trois escouades), des Broadside (deux escouades d’une), des Hazard (une escouade de 3 et une de 1), un shas’o seul et un shas’o avec 2 shas’vre.
Pour les accompagner, j’ai pris 4 escouades de Guerriers de feu (par 8) et 3 Devilfish. Un Hammerhead, et comme le scénario en parle, un peloton d’auxiliaire Gue’la tiré du codex GI.
C’est la silhouette de l’armée qui doit me satisfaire plus que ses performances, et je suis satisfait. Mais j’ai un souvenir négatif sur les mouvements des exo-armures en combat urbain. Il va falloir faire attention.

2-Tactique

01-Déploiement-MFT- : Après analyse de la table, Hagar choisit de se déployer dans une moitié bien fournie en décors dont une paire de ruine qui contrôle un large pan de la table découvert, un ancien parc public réduit en cendres par le bombardement orbital. Ce faisant il me laisse un pied dans sa superbe Basilica Imperialis, sans doute le bâtiment le plus haut et qui se prolonge jusqu'à quelques parsecs de sa propre zone de déploiement. L'occasion est trop belle. La Neuvième escouade l'investit aussitôt, ainsi que Frère Harridan qui le fortifia dans la foulée. Je transformai le tout en un hôpital de campagne grâce au Rhino inutilisé de la Première escouade et d'un Apothicaire surnuméraire.

Appuyé sur ce véritable camp retranché, tout le reste du dispositif vint s'articuler autour. L'idée était de profiter de ce que le bâtiment ainsi protégé s'avançait aux portes de la zone de déploiement adverse pour s'avancer autant que possible au premier tour avec l'escouade Bellérophon pour cribler ensuite de projectiles le bâtiment qui commandait le carrefour et le parc, et les armes lourdes qui ne manqueraient pas de se déployer à l'intérieur. De la même façon, Zilées et son escouade devaient prendre une position offensive dans la large ruine sur mon flanc droit, couvrir l'avance d'Ensis Nemesis si la situation l'exigeait ou détruire une menace pour le Land Raider lors de sa progression vers la zone adverse. Puis s'emparer du bâtiment qui lui faisait face, située dans cette même zone, afin de parachever la création d'une vaste zone mortelle pour les véhicules lourds qui voudraient s'en prendre à Aurelianus.

Compte tenu de la configuration du terrain, je choisis d'éviter d'exposer inutilement mes chars sur le carrefour que de toutes façons mes armes AT battraient pour au contraire éviter l'enveloppement en déployant deux ailes solides. A gauche, Gabriel, Opimius et l'escouade de combat Clostermann embarquée dans son Razorback chasseur de tank devaient constituer la première aile. La seconde sur le flanc droit, comprenait Zilées, le reste de l'escouade Clostermann dont le canon laser, compte tenu du premier tour en combat de nuit, devait courir se mettre en position de tir idéale. Enfin, c'est là qu'Ensis Nemesis prit place, abritant dans ses flancs Severian et les vétérans. Ces deux pinces devaient rabattre les Tau vers le centre et l'exterminer ensuite dans cet espace confiné. Fulgur Imperatoris, bien protégé, cacher derrière le Basilica Imperialis, devait envoyer ses galettes sur une vaste zone couvrant tout le flanc gauche et le centre, où les Tau devraient finir par se replier et se tasser, me laissant alors bon espoir de les ensevelir sous mes missiles et les tirs des escouades Aurelianus, Bellérophon et Zilées qui encadraient de tout côté le carrefour.

Stratagèmes

04-DéploiementNous lançons le dé des stratagèmes et je fais 1. Je commence donc à poser mon hôpital de campagne. Hagar choisit... bâtiment fortifié et désigne le bâtiment qui fait face à ma pointe avancée ! Ni une ni deux je prends Sapeur comme prévu. Hagar se décide pour un stock de munitions dans le bâtiment qui termine la zone de déploiement, sur mon flanc droit.

Le scénario indique qu'il faut que je lance 1d6 et obtienne 2+ pour commencer. Je lance le dé et devinez combien il a fait ?

C'est donc Hagar qui commencera la partie. Ce qui somme toute n'est pas pour me déplaire après tout. C'est lui qui perdra une phase de tir à me chercher. J'aurais tout loisir de me rapprocher autant que possible et de l'éclairer avec mes projecteurs sans crainte pour lui balancer à la figure toutes les munitions dont je dispose (enfin pas toutes, il me restera encore quatre tours à couvrir).

HW : Je me déploie en second. Le dispositif Dark Angels laisse le centre, très découvert,  vide de troupe, alors que les deux ailes sont solides. En théorie, voilà une disposition très facile à contrer pour les Tau. Moins il y a d’unités et plus elles sont de taille réduite, et plus c’est facile. En V4, je jouais de manière à détruire chaque cible entamée avec ma puissance de feu mobile. En séparant ses forces, MFT m’encourage à les battre séparément. En termes de points, détruire une partie de l’armée me suffirait à obtenir la victoire. Je mets les 3/4 de mon armée sur le flanc droit, prêt à recevoir ce qui n’est que quelques unités : Land Raider, vétérans, escouade de combat, un rhino et une escouade tactique. De l’autre côté, 3 unités ont pour objectif de ralentir la progression ennemie.
En théorie tout semble limpide. En jouant en deuxième, j’ai de bonne chance d’avoir les Dark Angels dans la ligne de mire lorsque ce sera mon tour. Mais MFT fait 1.

Tour 1

12-1er tourHW : Je commence donc mes mouvements en avançant mon flanc gauche. A droite, je temporise en prenant des positions défensives. Ma phase de tir est ridicule, je ne vois rien. Faut dire que j’avais complètement oublié le sens aiguisé des exo-armures.

-MFT- : Les Tau se sont bien massés à droite et ont manifestement l'intention de surnombrer mon flanc droit et de l'écraser. Seulement voilà, il y a Severien et la Première escouade...
Comme je le prévoyais, les tirs de Hagar se perdent dans la nuit. Je ne pensais pas qu'il en perdrait tout de même autant. Mais surtout, j'ai la satisfaction de voir que les Tau se sont rapprochés. Une escouade de Guerriers de feu a prit position derrière la façade du bâtiment abritant le stock de munitions, ce qui le rapproche de moi. Ils sont soutenus par leur Devilfish et quatre Exo-armures dont une Hazar de FW très joliment peinte. L'unique Hammerhead, est au coin du bâtiment mais il a largement exposé son flanc gauche, pensant qu'aucune arme lourde ne serait capable de l'atteindre.

18-1er TourMes escouades appliquent le plan prévu et flanc gauche et droit manoeuvrent et se rapprochent à travers les bâtiments. Ensis Nemesis déverse les vétérans face aux Guerriers de feu, Severian se désolidarise afin de maximiser les chances de charger avec succès à travers le décor.
Mes sprints sont nullissimes et ruinent un peu mon plan de départ : il va me falloir un tour de plus pour mettre Zilées et Bellérophon en position mais au moins, j'ai un canon laser bien campé avec une vue imprenable d'un troisième étage en ruine. C'est déjà ça de pris.

Ensis Nemesis utilise l'esprit de la machine pour tirer le Hammerhead avec son laser jumelé gauche et le transforme en boule de feu ! Dingue !! Aurelianus fait tirer ses hommes sur les gardes impériaux dans la ruine centrale et en dégomme quelques uns. Par contre le Whirlwind rate totalement sa cible. Enfin, Gladius Virtatis, le Razorback à lasers jumelés, démolit les missiles du Devilfish sur le flanc gauche. Enfin, avec le Hammerhead tombé, et mes escouades qui sont bien placées, les choses ne commencent pas trop mal.

Et elles se poursuivent bien. Severian lance une charge avec succès et engage la Hazar, il est rejoint par Ardiel et ses hommes dans une charge multiple qui engage le Devilfish, la Hazar et les guerriers de feu. Je concentre mes attaques énergétiques pour l'exoarmure, Ardiel et son gantelet sur le véhicule, le minimum possible face aux Guerriers de feu, je garde deux hommes en réserve pour les allouer là où ce sera nécessaire. Après20-1er tour bien des difficultés, je finis par avoir la peau de l'Exoarmure (c'est résistant ces machins là), une grenade immobilise le Devilfish qu'Ardiel frappe ensuite pour lui casser son arme. Les derniers vétérans s'occupent des Guerriers mais, comme ils ont très bien compris qu'il ne s'agit pas de tous les tuer afin de rester engager un tour de plus bien à l'abri, trois d'entre eux survivent ! Lesquels ratent leurs attaques mais pas leur jet de moral ! L'escouade consolide, mais Ardiel reste au contact du véhicule afin de continuer à le désosser à la prochaine phase de close.

Conclusion du tour 1 :

-MFT- : Exception faite de mes escouades tactiques dont la mise en position va prendre un tour de plus, la situation ne pourrait aller mieux !

HW : J’ai été très surpris de l’arrivée si subite de des Dark Angels sur le flanc droit. Il y a des règles que je n’aime pas à 40k, celle-là en est une. Voir les chars traverser les ruines, je ne m’y attends jamais. J’y reviendrai dans un prochain article. Deuxième déconvenue, la charge multiple. Une règle qu’on ne joue pas dans mon groupe de jeu, et donc, que je ne connaissais pas. Du coup, ce n’est pas une escouade que me détruisent les vétérans, mais deux et un char. Pour corser un peu la situation, ils restent engagés avec 3 Guerriers de Feu et un véhicule endommagé.

Tour 2

HW : Au tour deux, je ne parviens pas à éloigner assez mes exo-armures, et je ne peux pas tirer sur les vétérans qui sont engagés. Du coup, je tente de placer des escouades autour pour empêcher les vétérans  de sortir de la ruine. Deux de mes tirs parviennent néanmoins à détruire un rhino au centre et un razorback sur mon flanc droit. Mes deux seuls points de victoire. Les GI participent, de loin.

22-2ème Tour-MFT- : Bon. Hormis un Devilfish dans le dos de mon dispositif (mais que diable vient-il faire dans cette galère ?), Gabriel qui n'est pas foutu de sauvegarder un truc à 2+ (trop compliqué pour moi les 2+ manifestement), son Razorback qui saute et le Rhino de l'escouade Bellérophon, le reste va bien. Severian a fait le ménage, et il va pouvoir continuer en démolissant une deuxième escouade de Crisis. Ardiel m'a un peu déçu en ne parvenant pas à détruire le Devilfish immobilisé, mais on ne va pas pleurer. Je mène toujours au score mais d'une courte tête compte tenu du scénario.

Il s'agit de creuser l'écart. Bellérophon se met enfin en position, mais son lance-flammes ne porte pas assez loin et il crible quelques gardes de bolts, mais rien de bien méchant. A droite, Ensis Nemesis se présente pour tirer sur les Crisis Plasma, celles qui pourraient faire du tort à Ardiel, histoire d'en détruire les drones et d'en tuer une peut être. Severian et Ardiel se mettent en position, Ziléès les suit de près et se prépare à investir le bâtiment. A gauche, Clostermann débarque, Gladius Virtatis avance pour se mettre à couvert et Gabriel et ses hommes embarquent. L'escouade Opimius se place idéalement devant une escouade de Guerriers de feu pour les engager au corps à corps et fournir un écran à Gabriel.35-3ème tour

Le fuseur de l'escouade Clostermann ouvre le feu sur le Devilfish mais ne parvient qu'à le secouer. Bof. Le Whirlwind rate une nouvelle fois sa cible, jusque là tout va bien. Aurelianus continue de tirer sur les gardes renégats et en démolit quelques un de plus. Ensis Nemesis se débarrasse, d'une salve de lasers jumelés à bout portants, de la Broadside qui pouvaient potentiellement le mettre en péril. L'escouade de combat laser parvient également à abattre le Devilfish infiltré sur mes arrières et en fait débarquer une dizaine de Tau mal à l'aise...

Les vétérans chargent donc les exo-armures armées de fuseurs qui constituent la dernière menace pour mon Land Raider, le Devilfish (enfin ce qu'il en reste) et les deux petits drones qui tentent de le fuir. Elles sont neutralisées en quelques instants. Ardiel finit par grimper sur le tank Tau et pulvérise à grands coups de gantelet le cockpit et son occupant. Les drones sont transformés en salsifis. Par contre à gauche c'est décidément la loose : même en chargeant, je n'obtiens pas mieux qu'un « équipage secoué » sur le Devilfish et Opimius rate sa charge à un demi-pouce près ! Damned les pauvres vont déguster au prochain tour : les Guerriers de feu sont soutenus par des Crisis bien armées et l'affaire ne va pas être simple. Severian et ses vétérans sont néanmoins à présent isolés devant pas moins de onze Exo-armures armées jusqu'aux dents... ils se mettent à couvert autant que possible pour encaisser la riposte derrière une formation de combat diaboliquement efficace : un mur de bouclier tempête adossé à l'épave du Devilfish.33-3ème tour

Tour 3

HW : Le tour 3 me permet enfin de tirer sur les vétérans, mais protégés par l’épave du rhino, ils évitent les tirs d’une partie de l’escouade Crisis verte. Ils sont décidément très très fort ces vétérans, ils résistent à tout et s’avancent encore vers nous.
Au centre, les GI tirent mais brillent par leur inefficacité. La Broadside les soutient dans la médiocrité.
Sur la droite, les tirs de l’escouade Crisis bleue et les Guerriers de Feu tirent en rafale mais ça ne suffit pas. Ils vont eux aussi ce faire charger.

-MFT- : Les vétérans ont tenu bon ! Hagar a mis tout ce qu'il avait mais mal servi par la chance, il s'est de plus heurté à mes boucliers tempêtes qui ont sauvé pas mal de monde et à des jets de sauvegarde en céramite pure. Je ne sais pas ce que j'ai aujourd'hui mais c'est manifestement mon jour ! Il ne me reste que quatre vétérans et un Severian réduit à un seul PV, mais c'est encore bien suffisant pour continuer à semer la destruction sur le flanc droit. L'escouade s'avance avec un air de vengeance sur le visage vers une autre escouade d'exo-armures Hazar. Ca va saigner. A gauche aussi, le déluge de tir a été stoppé par l'efficacité quasi incroyable de mes armures. Je n'en reviens toujours pas d'ailleurs !

36-3ème tourZilées s'empare du bâtiment qui lui était fixé et met un solide pied dans la zone Tau, avec la possibilité à présent de massacrer dans des fusillades les Exo-armures qui vont tenter d'échapper à la vindicte de la Première escouade. Laquelle avance en direction des Exo-armures Hazar, qui sont à la fois les plus proches et les plus adossées au bord de table. L'escouade de combat laser commence à descendre pour venger leur camarade tombé et engager les Tau dans une fusillade puis au prochain tour dans un corps à corps qu'ils ne pourront pas gagner. Bellérophon consolide sa position, avec ordre de cibler la Broadside pour libérer le passage à Gladius Virtatis. Opimius s'envole pour engager les Crisis qui tentent de retraiter. Gabriel et l'escouade Bethor sortent du Razorback, Gabriel lui aussi se sépare de l'escouade pour maximiser les chances d'atteindre les Tau. Clostermann fait mouvement avec son escouade pour soutenir l'assaut mais garde tout de même le fuseur à portée du Devilfish.

Ensis Nemesis prend pour cible les Tetra au canon laser, à bout portant... et secoue les petits tanks à blindage 10... vivement qu'une règle apparaisse pour en finir avec cette aberration... L'escouade de combat laser engage le duel de tir et fauche deux ou trois Guerriers. Fait notable le Whirlwind qui se réveille au bon moment et qui expédie son obus au napalm sur la tête de l'escouade d'arme spéciale de Tallarn qui cherchait une bonne occasion de me lancer sa charge de démolition. C'est un carnage. Bellérophon crible la Broadside sur le balcon mais un obstacle se dresse entre le missile qui lui est destiné et elle. Je lui enlève tout de même un PV à coup de Bolter.

39-3ème tourC'est la lutte finale. Severian et Ardiel chargent les Hazar survivantes, Gabriel les Guerriers de feu à  gauche. Il est rejoint par l'escouade Bethor alors qu'Opimius engage les Crisis. Mais autant j'ai réussi tout à l'air des jets d'armure incroyables, autant les jets d'attaque sont moins bons. L'escouade ne parvient pas à se débarrasser des drones, mais neutralise une Crisis et en laisse une autre avec un seul PV. Quant à Gabriel, le massacre est terrible et l'escouade balaye les malheureux Guerriers dont les derniers se replient en pagaille et sortent de la table. Enfin, à droite, Severian parvient à éliminer  le chef de l'escouade de Hazar avec ses Lames de Raison, et les deux autres vétérans en tuent une de plus. Reste la dernière, qui loupe toutes ses attaques. Le gantelet d'Ardiel a vite raison d'elle et l'aplatit une bonne fois pour toute. Les vétérans consolident dans une ruine, prêt à charger enfin les commandants ennemis ou à défaut les Gardes dans le bâtiment voisin si les Crisis parvenaient à se mettre hors de danger. Mais la partie s'arrête faute de temps !

Résultat
 
HW : Il est temps de fuir et de se regrouper pour une revanche. Mais en morne plaine, cette fois.

-MFT- : le pauvre Hagar quitte le champ de bataille en déroute, laissant la moitié de son armée sur le terrain. La Troisième compagnie a perdu un Razorback, un Rhino, cinq vétérans et quatre Marines. Je l'emporte très largement 14-4.41-3ème tour

 

-MFT- et HW

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 11:21

Aujourd'hui, mise en place d'une nouvelle page qui centralisera les comptes-rendus des évènements de Nephillym IV.

 

Tenez-vous à jour car cette semaine, il y aura encore du neuf ;) Ainsi que les mois prochains !

 

Vous pourrez la retrouver dans la catégorie : Récits Dark Angels dans la liste à droite.

 

Mais comme je vous aime bien, voici aussi un lien direct : Bataille pour Nephillym IV

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 11:11

Un épais brouillard de poussière flottait sur le centre de Nephillym Prima, la capitale du système. Le bombardement de l'escadre groupée autour du Winged Vengeance, qui précédait l'avancée de la colonne de véhicules Dark Angels, venait de cesser pour reprendre un peu plus loin. Ravagé pour la seconde fois, le centre-ville avait perdu toute sa superbe, ses bâtiments éventrés répandant leurs entrailles alentours.

-Troisième compagnie, nous arrivons sur l'objectif. Formation de combat.

Le Grand Maître Gabriel ferma le canal général, quitta la console de commande de son Razorback personnel, le Magna Veritas, et revint s'assoir auprès de ses compagnons. Leurs visages étaient cachés par leurs casques, eux-mêmes dissimulés sous leurs capuches, mais il ne fallait que peu d'imagination pour deviner les uns psalmodiant des psaumes, les autres récitant des cantiques de haine. Gabriel saisit son casque, le mit sous son bras et se releva à nouveau. Il s'accrocha aux barres du plafond placées à cet effet pour maintenir son équilibre contre les chaos de la route. Il s'approcha à nouveau de la console. Malgré son sang-froid habituel, il était un peu nerveux. Il avait gardé de mauvais souvenirs de ses affrontements avec ces Xenos bleus appelés Tau durant les années où il avait servi parmi les Initiés de la Septième escouade. Cette race à l'idéologie pernicieuse et aux armes redoutables était une menace à ne pas sous-estimer, bien plus que la faiblesse de leurs corps rachitiques ne le laissait supposer au premier regard. Il jeta un coup d'oeil à la console. Ils seraient sur zone dans deux minutes.

Gabriel n'espérait pas capturer le Déchu dès maintenant. Certes il attaquait bien le Quartier Général de l'adversaire mais il était probable que celui-ci disposa de sorties discrètes et leur proie allait sans doute pouvoir fuir avant que les Dark Angels n'arrivent. Du reste, seuls les vétérans de la Première Escouade et ses propres compagnons étaient habilités à le capturer, aussi il ne souhaitait pas vraiment que sa Compagnie établisse le contact avec lui dès maintenant. Dans l'immédiat, désorganiser le dispositif ennemi, le priver de ses chefs ou au minimum de ses communications et de ses facilités de prévision et de gestion, c'était cela son véritable objectif. Et si Severian parvenait à capturer quelques Xenos, afin de leur extorquer des renseignements, cela n'en serait que meilleur.

-Troisième Compagnie, déployez-vous suivant les indications portées à vos écrans. Pour le Lion, exterminez-moi cette racaille Xenos. N'ayez aucune pitié !

La colonne éclata et se dispersa pour prendre les directions qu'il leur avait donné. Gabriel passa dans le compartiment pilote, mit son casque et ouvrit la trappe supérieure. Il émergea dans une purée de pois, à travers laquelle brillaient des milliers d'étincelles, des fumerolles incandescentes ou rougeoyaient de terribles incendies. Une dernière explosion formidable, le crépitement métallique d'une cascade de débris, puis plus rien, un silence de plomb et de mort tomba comme la pierre sommitale d'un caveau sur la ville. Seules les chenilles de ses chars s'entendaient encore et encore ne faisaient-elles que souligner ce silence assourdissant. On ne voyait pas à dix mètres dans ce mur de poussière.

Gabriel sourit. C'était ce qu'il escomptait. Il redescendit, verrouilla la trappe et rejoignit ses hommes. L'Hymne de l'abjection résonnait dans tout le Magna Veritas. Ses hommes étaient prêts...

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de -MFT-
  • : Ce blog vise à présenter mes projets en rapport avec mes centres d'intérêts : l'écriture, Warhammer 40K, la reconstitution historique et le travail scientifique qui en découle. Bonne lecture !
  • Contact

Recherche