Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 21:41

-Monseigneur, nous avons localisé le SCS que nous recherchions. Il est situé dans un Manufactorum annexe de la capitale.

 

Gabriel leva la tête et la détourna de la projection hologramme stratégique qu'il analysait. Les contours verdâtres de Ialeto baignaient la passerelle supérieure d'une couleur vive, s'accrochant à chaque relief des parois blindés du croiseur d'attaque. Le Dark Angel fixa la tablette de donnée que lui tendait Frère Aeren, son porte-étendard. 

 

-Branchez-la.

 

Aussitôt le vétéran s'exécuta. La rotondité verte constellée de points rouges et de symboles militaires fut remplacée par une vue en trois dimension d'un champ de ruines qui avait été autrefois un quartier industriel de la ruche Maeva. Un signal rouge clignotait avec régularité au centre de la projection.

 

-D'où nous viennent ces renseignements ?

 

-L'escouade Harttman patrouillait dans l'un des secteurs que nous avions défini comme abritant potentiellement cette relique. Ils ont été attirés par un signal énergétique émettant sur une fréquence inhabituelle. Les scouts se sont déplacés et ont identifiés la source comme étant le SCS que nous recherchions. Malheureusement ils n'ont pas pu s'en emparer : ils ont été dérangés par des éléments avancés adverses il y a moins de cinq minutes. Ils se sont repliés ici.

 

Un épée ailée s'afficha dans l'angle Nord-Est de la carte tactique. Gabriel étudia la carte encore quelques instants puis demanda un visuel de l'ennemi ainsi qu'une estimation de ses forces. Sa compagnie était prête à se déployer mais il devait garder des réserves et jauger de la force de l'ennemi. Tandis que Frère Aeren partait à la recherche de ces renseignements, il détailla la carte. Au centre, un Manufactorum en ruine offrait des murs solides et quelques barricades pour tenir un camp retranché. Il était relié par un réseau de passerelles formant un coude au nord jusqu'à la position de ses scouts, dans ce qu'il restait d'un bâtiment de l'Administratum. Au Nord-Ouest, la basilique St Donatien l'Intolérant dressait ses massifs éventrés et ses voutes béantes comme une gueule monstrueuse, comme si le saint hurlait de colère. Quelques bâtiments mineurs étaient éparpillés alentours, plusieurs cratères liés aux bombardements d'artillerie qui avaient violemment pris pour cible ce secteur de la ruche la semaine précédente grêlaient le sol.

 

Aeren revint et des images-pix luirent sur l'une des cloisons de la passerelle. Gabriel connaissait déjà l'ennemi qu'il allait devoir affronter. Des Tau. Deux chars antigrav lourdement armés stationnaient devant la cathédrale, plusieurs équipes d'Exo-armures étiraient une ligne Nord-Sud, protégées sur les flancs par de nombreuses escouades d'infanterie Xenos et au centre par une Exo-armure d'une taille stupéfiante, que Gabriel n'avait encore jamais vu. Ils avançaient avec précaution vers le SCS et l'atteindrait d'ici quelques minutés. Gabriel décela immédiatement le point faible du dispositif ennemi : la basilique. Elle était mal défendue, les Dark Angels n'auraient aucun mal à s'en emparer et prendre les Xenos de dos, les forçant à contre-attaquer en basculant leur dispositif. Profitant de cette diversion, il serait possible de s'emparer du SCS et de le mettre en lieu sûr. Gabriel entra les coordonnées d'atterrissage de ses modules d'assaut puis il quitta la passerelle, les pans de sa bure cérémonielle virevoltant avec grâce derrière lui.

 

*

**

Gabriel avait beau l'avoir connu à plusieurs centaines de reprises, le moment était toujours aussi spectaculaire. Les Drop Pods vibraient d'une force considérable à mesure qu'ils descendaient à travers l'atmosphère de la planète. Il ne pouvait le voir mais il savait que le long des flancs du module d'atterrissage le métal était incandescent, la peinture s'écaillait, cornait et brûlait se déchirait vraisemblablement en lambeaux. La vitesse vertigineuse les projetait lui et les vétérans de l'escouade Kardiel droit sur leur objectif. Sanglé étroitement, il détourna la tête pour visualiser l'objectif. L'affichage tactique du Pod dessinait le champ de bataille et illuminait d'un éclat rouge vif les casques sombres et les robes blanches de ses meilleurs hommes. Au centre palpitait toujours le marqueur indiquant la position du SCS, comme un coeur battant régulièrement. La première vague allait s'emparer de l'objectif sans coup férir, les Xenos ne semblaient pas réagir. Ils n'avaient manifestement pas été averti de l'épée qui fondait sur eux, prête à fendre leur tête d'un seul coup, tranchant, précis.

 

Les runes qui indiquaient les premiers modules se rapprochaient à présent de leurs points d'atterrissage. Encore quelques instants. L'ennemi ne bougeait toujours pas. La surprise allait être totale. Et soudain, ce fut l'impact. Presqu'aussitôt, la voix de Frère Silex lança à travers l'intercom :

 

-Objectif sécurisé.

 

-Cible éliminée, clama à son tour le Sergent Ardael.

 

Cela signifiait que l'une des deux escouades de cibleurs avait été éliminée.

 

-Tirs de riposte. Demande de soutien aérien.

 

La voix de Frère Joachim, l'archiviste, résonna à son tour dans le module.

 

-Reçu. Corvus Secutor entame sa passe.

 

Le module d'atterrissage freina subitement sous l'effet de ses rétro-fusées. La décélération brutale écrasa les Dark Angels si fort que tout autre qu'un Astartes en serait mort. Dans un choc de fin du monde, le module s'écrasa au sol, les rivets maintenant les portes explosèrent l'instant d'après. Au même moment, les harnais de sécurité s'ouvraient : les Dark Angels jaillirent du drop pod en hurlant le cri de guerre du Chapitre.

 

*

**

Bien groupés autour de l'étendard sacré de la Troisième Compagnie, l'escouade Aeren couvrait l'extraction du SCS par l'escouade Silex de ses tirs précis de plasma. Deux exo-armures avaient déjà été abattues, et malgré la mise hors de combat de quelques frères tactiques, le plan se déroulait sans accrocs.

 

-Ici Harttman. Frère Joachim une demi-douzaine d'exo-armures débordant au Sud.

 

-Reçu Frère Harttman. Frère Silex continuez vers le site sécurisé, nous assurons les arrières.

 

Un fracas indescriptible lui fit détourner la tête quand les modules de la seconde vague heurtèrent la surface de Ialéto. Les Xenos déchaînèrent un feu d'enfer sur la seconde vague mais rien ne pouvait arrêter la colère des fils du Lion : un premier char antigrav détona dans une gerbe de flammes sous les tirs ajustés des fuseurs. Ardael et son escouade purgèrent la basilique de la présence Xenos, laissant le champ libre à Gabriel pour lancer une charge  décisive sur les lignes arrières des Tau. Dans un rugissement de moteurs et de bolters lourds, le Nephilim apparu et piqua sur la seconde escouade de cibleurs, qui se tenait embusquée et menaçait l'extraction du SCS. Le toit sur lequel ils se tenaient fut volatilisé sous les impacts. Tout se déroulait comme prévu.

 

*

**

 

Gabriel émergea de la poussière soulevée par le déluge de projectiles dont son escouade de vétérans et lui avait la cible. Son armure d'artificier en avait craqué en plusieurs endroits, et plusieurs des siens étaient à terre. Contemplant les corps étendus le temps d'un clin d'oeil, il se retourna d'un geste vif en direction des survivants et pointa Absolution en direction d'un groupe d'Exo-armures Broadside couvertes par une escouade de Guerriers :

 

-Ardiel, Denetor, vengeons nos Frères !

 

Les trois Dark Angels s'élancèrent à l'assaut. Une nouvelle tornade de projectiles s'abattit sur eux, il semblait que toute la ligne Tau du Nord au Sud avait ouvert le feu sur eux. Gabriel vit l'immense exoarmure lever vers lui une arme d'une taille démesurée. La gueule béante de l'arme  fit jaillir un trait de feu pour l'incinérer d'un coup. Gabriel leva son arme, comme une parade, prêt à mourir dans l'honneur.

 

-Attention, Frère ! hurla Denetor.

 

La bourrade qu'il reçu le fit tomber à terre, et il n'eut que le temps de voir disparaître Denetor dans un tourbillon de flammes.

 

-Non ! beugla Gabriel.

 

Il se releva, son arme toujours dans sa main droite, et se jeta sur les exo-armures de soutien. Décuplée par sa rage, son talent et sa force se jouèrent des Xenos comme d'enfants. Absolution fendit en deux un premier drone de défense d'un coup de taille de haut en bas, un revers en balaya un second qui s'écrasa contre la carcasse du Hammerhead. La lente exo-armure qu'il visait essaya de se déplacer pour éviter la charge mais Gabriel fut sur elle en un instant. Absolution lui sectionna le bras gauche à l'épaule, puis perfora la coque blindée de part en part. l'exo-armure fut parcourue d'une espèce de frisson tandis que des ondes électromagnétiques la parcourait en crépitant tandis que Gabriel retirait son arme dans un craquement de métal broyé et de chair. C'est alors qu'il vit un guerrier de feu s'écraser quelques mètres plus loin, projeter par un puissant coup du gantelet énergétique d'Ardiel. Il n'eut pas le temps de voir ce dernier écraser dans son poing blindé le crâne d'un autre Xenos, il s'élançait déjà à la poursuite des Exo-armures qui cherchait à fuir le combat. Ce fut fini en un tour de main. Quelques bolts achevèrent les guerriers de feu s'échappant en courant du carnage. Gabriel se retourna, et fit face au reste de l'armée ennemie, dont chaque bouche à feu était à présent braquée sur lui.

 

"Si je dois mourir, se dit-il avec un sourire, que ma mort soit un sacrifice offert au Chapitre."

 

-Ardael, avec moi, en avant ! lança-t-il à son dernier vétéran.

 

Et sans un remords, il se jeta à l'assaut de l'ennemi.

 

*

**

 

-Gabriel est à terre !

 

La voix du sergent Ardiel galvanisa la Troisième Compagnie d'une énergie vengeresse. Tous savaient parfaitement ce qu'ils avaient à faire. Joachim lança son esprit vers son frère d'armes pour vérifier son état, et constata avec soulagement que s'il était effectivement tombé, les systèmes vitaux de son armure continuaient à le maintenir en vie et que ses blessures ne présenteraient pas de problème pour les ponts médicaux du Winged Vengeance. Néanmoins, il allait certainement devoir passer plusieurs jours entre les mains de l'apothicaire Gidéon.

 

Les Dark Angels tissèrent une toile impénétrable de bolts au-dessus du corps de leur maître, forçant les guerriers Xenos à reculer sous le feu meurtrier. Ils ne parvinrent à trouver refuge nulle part, les salves disciplinées les poursuivant jusque derrière la barricade qui leur servit d'abri de fortune. Taillés en pièce, l'escouade de guerriers ne fut bientôt plus une menace.

 

Plus grande était celle représentée par la Riptide. L'exo-armure géante tenta de s'opposer à la sécurisation en bon ordre du SCS, mais Joachim veillait. Projetant son oeil psychique à travers l'espace-temps proche, il vit précisément l'instant où la machine allait atterrir et l'endroit précis où elle se tiendrait alors. Sa conscience bascula sur le canal d'escouade et une pensée toucha chaque membre de son escorte en même temps qu'il verrouillait son désignateur de tir sur un point encore vide.

 

"A mon signal, feu de toutes les armes sur le point désigné."

 

Les vétérans braquèrent leurs armes et ceci ne fut pas aussitôt fait que soudain l'Archiviste prononça : "Feu !"

 

Chacun pressa la détente. Les terrifiantes armes qu'ils portaient rugirent d'une seule voix un sinistre cantique de vengeance. L'exo-armure n'avait pas posé le pied à terre que celui-ci était emporté, scié au genou par le fuseur de frère Simon. Le géant chancela, tenta un rétablissement mais ses rétro-propulseurs surchauffèrent après avoir été touchés par les deux impacts de frère Petrus, tandis que la tête portant les senseurs de l'armure explosa sous la salve de plasma de Frère Caius. La Riptide s'effondra au sol, et les générateurs dorsaux qui l'alimentaient détonèrent. Des morceaux d'armure furent projetés en tous sens alors qu'un flash lumineux d'une lueur aveuglante consuma la carcasse comme l'aurait fait l'explosion d'un soleil miniature.

 

Mais les Dark Angels ne pouvaient profiter du spectacle dont ils étaient les auteurs. Entamant les versets de la Haine, ils reportèrent leur attention sur les Crisis qui tentaient de déborder le Manufactorum par la gauche. Le Nephilim fit une ressource, environné de tirs xenos, et piqua sur une nouvelle cible, dont un panache de fumée noire marqué bientôt la tombe. A nouveau, Joachim entrevit le futur, et guida le tir de ses frères vers leurs ennemis. En un tour de main, le carnage recommença, et le Commandeur Tau perdit toute sa suite en un clin d'oeil. Il engagea alors ses propulseurs et quitta l'espace du combat, mais fut le seul à pouvoir le quitter. Il n'avait plus de troupes à commander, plus que des cadavres criblés de bolts et de plasma.

 

-Ici Escouade Harttman. Objectif mis en sécurité.

 

Le jour était leur, et la victoire complète. Joachim savoura le travail accompli tandis que le Nephilim effectuait un tonneau de victoire et partait se ravitailler sur les ponts d'envol du Winged Vengeance.

 

-MFT-

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de -MFT-
  • : Ce blog vise à présenter mes projets en rapport avec mes centres d'intérêts : l'écriture, Warhammer 40K, la reconstitution historique et le travail scientifique qui en découle. Bonne lecture !
  • Contact

Recherche